Sébastien Maltais fabrique des flutes en tuyau de PVC. Accompagné de cinq autres musiciens, il présentera son projet Foubarasse, vendredi soir, à Saint-Fulgence.

La « flubite » de Sébastien Maltais

Sébastien Maltais a commencé à ressentir les premiers symptômes, il y a un an, en surfant sur le Web. Aujourd’hui, il parle de sa « maladie » ouvertement. « J’ai vraiment pogné la flubite, comme j’aime le dire ! Je crée des flûtes, j’en ai une quarantaine chez moi », lance le musicien de Saint-Fulgence, qui présentera son spectacle Foubarasse, vendredi soir, au Centre multifonctionnel Michel Simard. Entouré de cinq autres musiciens, Sébastien Maltais promet au public un voyage dans un univers envoûtant et primitif.

C’est en visionnant une vidéo de Nicolas Bras, un concepteur européen de flûtes fabriquées en tuyau de PVC, que Sébastien Maltais a eu la piqûre. « Ça n’avait pas l’air très sorcier et j’ai essayé. J’ai tout de suite adoré ça et j’ai conçu une série de fujaras, des flûtes harmoniques initialement utilisées par les bergers des montagnes de Slovaquie », raconte Sébastien Maltais, qui présentera pour une première fois, sous forme de spectacle, le fruit de son travail de la dernière année.

Il partagera la scène avec Guillaume Tremblay (saxophone, basse et fujara), Antoine Simard (contrebasse et fujara), Michel LeBlanc (saxophone, flûtes et fujara), Pierre-David Girard (batterie et fujara) et Gabriel B. LeCouffe (no-input mixer et fujara).

« Les fujaras proposent des sons harmoniques, qui suivent le sol (la note). Je dirais que c’est envoûtant, primitif et ethnique. On est capables de faire 11 sons différents simplement avec le souffle, a expliqué Sébastien Maltais, qui est impatient de faire découvrir l’instrument au public. C’est créé avec des matières recyclées, donc c’est encore mieux ! J’utilise des tuyaux de conduite d’eau. »

Les spectateurs peuvent s’attendre à un concert d’une heure, monté à partir de compositions de Sébastien Maltais. « Ce sont des mélodies assez simples et douces, accompagnées de plusieurs textures sonores. Et il y aura aussi un peu d’improvisation ! », a ajouté le musicien.

Les musiciens monteront sur la scène du Centre multifonctionnel Michel Simard de Saint-Fulgence à 20 h 30. Le coût d’entrée est libre, c’est-à-dire que les spectateurs peuvent donner le montant qu’ils veulent.

« Je crois que le projet fera des petits dans d’autres régions, comme à Rimouski, à Québec et à Montréal », a souligné Sébastien Maltais.