Korine Côté a bien fait rire le public almatois, vendredi soir.

Korine Côté réchauffe le public

Les rires du public ont réchauffé la température frisquette de la dernière soirée d’août, vendredi, lors de la deuxième journée du Festival d’humour d’Alma.

Pour la deuxième édition de l’événement qui se déroule en grande partie à l’extérieur, l’organisation avait installé quelques centaines de chaises devant la scène Cogeco, ce qui créait une belle atmosphère, bien avant le début des numéros. La magie a réellement opéré dès que les gens ont pris place et que le spectacle a commencé avec l’animateur Jessy Sheehy et la première partie, Daniel Pinet, qui ont tous les deux réussi à tirer quelques rires bien francs du public.

Le clou du spectacle était sans nul doute l’humoriste Korine Côté qui a, dès ses premières minutes sur scène, déclenché quelques fous rires parmi les gens. En abordant immédiatement le fait d’être enceinte, elle a fait sortir le « pachyderme » qui prenait de l’espace. « Et non, ce n’est pas que je suis présentement dans une période de laisser-aller de ma part. Si vous n’êtes pas trop présents sur les réseaux sociaux et que vous n’êtes pas au courant, je suis enceinte, voilà ! »

Elle a d’ailleurs poursuivi sur cette lancée pendant plusieurs minutes, abordant autant les humeurs changeantes que le fait que l’enfant à naître est un accident. Elle a par la suite continué à raconter l’année mouvementée qu’elle vient de traverser, toujours en illustrant à l’aide d’onomatopées et de grands mouvements sur scène des épisodes de sa vie de tous les jours, des sujets diversifiés qui ont continué de charmer le public almatois.

Premières parties
Le Néo-Brunswickois Daniel Pinet a su charmer la foule avec son accent immanquable et son autodérision avouée. Il a fait une introspection assez profonde de la société actuelle, avec ses torts et ses travers. Une vie matérialiste dans laquelle on cherche à obtenir plus de « like » pour prouver que nous sommes heureux. Le tout dans un ton très sarcastique qui a su plaire à plusieurs dans la foule.

La plus appréciée des premières parties a sans nul doute été le duo qui provient de Dolbeau, Chauffé, Éclairé. Les deux jeunes hommes ont livré une performance avec la marionnette Bobby qui leur a volé la vedette. Le duo composé de Manuel et de Simon a pris le temps d’établir qui ils étaient et qui ils n’étaient pas avant d’enchaîner dans leur style d’humour débridé, légèrement frénétique. Un humour qui a visé dans le mile avec la foule qui ne s’est pas gênée pour en rire un coup.