Chantal Boivin et Robert Hakim entourent le maire de L’Anse-Saint-Jean, Lucien Martel. Ils ont uni leurs forces dans le but de créer un festival baptisé La Grande Ourse, dont la première édition aura lieu les 15 et 16 juin, sur le site du camping municipal.

Kaïn et 2Frères à L'Anse-Saint-Jean

Un nouveau festival, La Grande Ourse, verra le jour à L’Anse-Saint-Jean les 15 et 16 juin. Tenu au Camping municipal de L’Anse, cet événement donnera lieu à des spectacles présentés conjointement par la municipalité, via le Centre communautaire de la petite école, ainsi que les Productions Hakim. C’est le groupe Kaïn qui aura l’honneur d’ouvrir la première édition, tandis que 2Frères se pointera sur la scène le lendemain, aux alentours de 21 h.

« Moi et les membres du conseil, nous sommes emballés par ce projet dont nous voulons faire une activité annuelle. De cette manière, nous réalisons un vœu que la population avait exprimé lors d’une consultation organisée en 2014. Elle souhaitait la création d’un festival et c’est une façon intéressante de répondre à sa demande. En plus, nous recevrons des artistes connus », a commenté le maire Lucien Martel jeudi, lors d’une entrevue accordée au Quotidien.

La Grande Ourse est le fruit d’une autre volonté qui, elle aussi, s’est exprimée il y a quatre ans. C’est Chantal Boivin, responsable de la programmation et de la logistique au sein des Productions Hakim, qui a exprimé le désir de monter un festival sur le site du terrain de camping. « J’avais le goût de faire quelque chose à cet endroit, qui épouse la forme d’un amphithéâtre naturel et qui offre une belle vue sur le fjord. On a alors pris des photos et contacté le maire, sauf que Robert est ensuite tombé malade, ce qui nous a obligés à mettre le projet sur la glace », raconte-t-elle.

Le Robert en question ayant recouvré la santé, il a recruté les têtes d’affiche et tout naturellement, la décision fut prise de tenir cette activité à la mi-juin. « C’est à ce moment que les groupes étaient disponibles, mais en même temps, les astres se sont alignés », note le promoteur Robert Hakim. Un jour plus tôt, en effet, les cyclistes inscrits aux 1000 kilomètres du Grand Défi Pierre Lavoie seront de passage à L’Anse-Saint-Jean.

Un projet mobilisateur

Le comité organisateur s’attend à accueillir 1500 personnes chaque soir. En plus de Kaïn et 2Frères, le duo formé des chanteuses Karo Laurendeau et Cynthia Harvey reprendra des succès country avec la complicité d’un musicien, tandis que l’autre première partie sera assumée par la formation Mordicus. Elle en profitera pour étrenner les chansons regroupées sur son troisième album, Où sont les néons ? .

« Les spectacles auront lieu à l’extérieur, mais en cas de pluie, nous disposerons d’un chapiteau pouvant abriter de 1500 à 2000 personnes. Des passeports pour les deux soirs seront offerts au coût de 20 $, à compter du 19 avril. Il suffira d’aller sur Réservatech, qui offrira aussi des billets individuels à 15 $ l’unité », fait remarquer Chantal Boivin.

Outre la qualité des artistes recrutés, la mobilisation qui est en train de prendre forme à L’Anse-Saint-Jean lui donne confiance pour la suite des choses. À l’appui accordé par les autorités municipales s’ajoutent plein de gestes posés par des entreprises et des individus afin de contribuer au succès du festival. Pour donner un exemple de cette mobilisation, Robert Hakim révèle que le Bistrot de L’Anse travaille de concert avec les promoteurs dans le but de prolonger la fête à l’intérieur de ses murs.

« Il y aura également un service de navette reliant le camping au Mont-Édouard », ajoute Chantal Boivin, tandis que Lucien Martel anticipe des retombées significatives sur l’économie locale. « Je suis sûr que le festival va amener plus de monde et qu’il aura un impact positif sur les commerces et les lieux d’hébergement », anticipe le premier magistrat.