Julien Boily | Dialogue entre le réel et le virtuel

Cette semaine, la Fabrique culturelle nous présente le peintre chicoutimien Julien Boily. L'artiste marie les images virtuelles aux techniques de peinture traditionnelles pour produire des oeuvres résolument contemporaines. Nous le visitons dans son atelier grâce à l'équipe de Télé-Québec Saguenay-Lac-Saint-Jean.
À propos de Julien Boily
Julien Boily vit et travaille à Saguenay. Suite à un baccalauréat interdisciplinaire en art à l'Université du Québec à Chicoutimi (2005), Julien Boily a entrepris une pratique artistique à la fois collective et individuelle.  Membre du collectif Cédule 40, qui crée des jardins-installations interactifs dans une esthétique agro-industrielle, il poursuit individuellement une recherche en peinture, sa discipline privilégiée.
Inspiré par le travail des anciens maîtres de l'âge d'or de la peinture (XVIIe siècle), il détourne les codes picturaux de cette époque pour représenter des scènes contemporaines. Ainsi il abandonne toute quête d'invention formelle et utilise ce médium pour ces fonctions initiales de représentation du réel. La peinture participe alors à l'oeuvre en tant qu'élément sémantique au même titre que les éléments présentés dans ses tableaux. C'est ainsi que dans ses dernières propositions picturales, Julien Boily joue d'ironie en peignant des natures mortes constituées de marchandises modernes éphémères, de géométries primitives et de formes abstraites, au moyen d'une technique ayant subi l'épreuve du temps. Cette stratégie lui permet non seulement d'émettre un commentaire sur notre époque, mais aussi, grâce au caractère nostalgique de ses images, de nous confronter à notre propre rapport aux objets, aux souvenirs qui leur sont rattachés et aux informations qu'ils peuvent contenir. Ces objets nous ramènent alors, par analogie, à l'absurdité de nos modes de consommation et par le fait même, à la manière d'un memento mori, à notre propre faillibilité. (Source : Centre Bang)
Crédits
Coordination : Télé-Québec Saguenay-Lac-St-Jean : Jocelyn Robert, Julie Pelletier
Réalisation, caméra et montage : Sylvie Gravel
Crédits-Oeuvres (Julien Boily) :
Vanité de jeux vidéo, huile sur toile, 28" x 23", 2009
VHS Blues (Sanyo), huile sur toile, 66" x 39", 2011
Memento Vastum, huile sur panneau marouflé 152,5 x 122 cm (60" x 48"), 2012
HI&LO (devant Pieter Claesz), huile sur toile, 188 x 283 cm (74" x 111"), 2016
Paradigme objet (sphère de vinyl et sphère chromée), huile sur panneau marouflé, 51 x 40,5 cm (20" x 16"), 2016
Paradigme objet (sphère de plastique et éclat de plâtre), huile sur panneau marouflé, 51 x 40,5 cm (20" x 16"), 2016
Black Friday, huile sur toile, 188 x 283 cm (74" x 111"), 2016
Manhattan au levant, acrylique sur toile, 168 x 100 cm (66" x 39"), 2016
HI&LO (devant la foule), huile sur toile, 188 x 283 cm (74" x 111"), 2016