La comédienne Marie-Soleil Dion est venue présenter la programmation régionale des Journées de la culture, mardi, lors d’une visite au Saguenay. Des activités variées seront offertes du 27 au 29 septembre, sous le thème de la rencontre.

Journées de la culture: succession de grands et petits bonheurs

Marie-Soleil Dion a vécu les Journées de la culture des deux bouts de la lorgnette. Pendant ses études au Conservatoire de Québec, des gens avaient profité d’une activité portes ouvertes pour découvrir dans quel cadre les comédiens étaient formés. Plus récemment, la jeune femme était du nombre des visiteurs, tandis que cette année, elle assume le rôle d’ambassadrice en compagnie de l’écrivain Dany Laferrière.

« Les Journées de la culture ne se résument pas aux arts de la scène. Ça peut être le moment de découvrir des joyaux de notre patrimoine et de participer à différentes activités », a-t-elle mentionné mardi, au cours d’une entrevue accordée au Quotidien. Venue présenter le volet régional de l’édition 2019, qui se déploiera du 27 au 29 septembre, elle s’est attardée au menu offert aux personnes qui, le 28 et le 29, répondront à l’invitation lancée par la Société de développement Le Bourget.

« C’est impressionnant. Il y en a pour deux pages et ça comprend une dégustation de tisanes, ainsi qu’une formation centrée sur le concept zéro déchets », donne en exemple Marie-Soleil Dion. Vous pouvez ajouter une démonstration réalisée par Caroline Néron, artiste du vitrail, une initiation à l’aquarelle, la présentation d’un conte pour enfants et plein d’autres choses, comme quoi une petite communauté comme Saint-Charles-de-Bourget peut se montrer aussi ambitieuse que les grandes.

C’est également le cas à Sainte-Rose-du-Nord, où les gens auront l’occasion d’effectuer une tournée de quatre sites où œuvreront des créateurs spécialisés dans le multimédia, la photographie, la peinture et la musique. La proposition sera valide pendant les trois jours et ceux qui répondront présents courront la chance de faire une balade sur le bateau La Marjolaine. Pour baigner dans la culture autochtone, par contre, il faudra se diriger au Jardin des Ursulines de Roberval, entre 11 h et 15 h 30.

À Saint-David-de-Falardeau, par ailleurs, Louise Portal prononcera une conférence le 28 septembre à 10 h 30, à la bibliothèque municipale. Elle abordera sa démarche en tant qu’auteure, un aspect de la programmation dont l’importance sera magnifiée par la tenue, au même moment, du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean. C’est ainsi que la romancière Mylène Gilbert-Dumas est attendue le 27 septembre à 13 h 30, à la Bibliothèque Hélène-Pedneault de Jonquière.

Toujours à cet endroit, le lendemain à 13 h 30, des gens qui étaient proches d’Hélène Pedneault brosseront un portrait de la femme et de l’artiste disparue cruellement tôt. Le même jour, l’auteur Yves Trottier effectuera une apparition à la bibliothèque municipale de La Baie, à 16 h. Quant à Martin Larocque, il se pointera à 10 h 30, à la bibliothèque municipale de Chicoutimi.

D’autres activités auront lieu dans la région, sous le thème de la rencontre. Et comme la liste est quasiment infinie, Marie-Soleil Dion conseille aux gens de visiter le site Internet des Journées de la culture, à l’adresse journeesdelaculture.qc.ca/circuits. « L’objectif consiste à rendre la culture accessible à tous grâce à des projets qu’on peut découvrir gratuitement. On insiste aussi sur leur caractère interactif », fait-elle valoir.