Karel Potvin, lauréate dans la catégorie interprète lors de l'édition 2016 du Festival de la chanson de Saint-Ambroise, a interprété Plus fort que tout, chanson-thème de l'édition 2017 du concours lors de la conférence de presse du lancement de programmation. La chanteuse assurera d'ailleurs, en compagnie d'Anne-Virginie Bérubé, la première partie du souper-spectacle offert par le parrain de l'événement, Jérôme Couture, le 12 août.

Jérôme Couture donne au suivant

Six jours, 49 artistes de la relève québécoise, 50 000 $ en prix et bourses. La 26e édition du Festival de la chanson de Saint-Ambroise est à nos portes. Du 14 au 19 août prochain, 49 jeunes feront entendre leur voix dans le cadre du concours qui promet d'en mettre plein les oreilles au public.
Cette année, les festivaliers comme les participants pourront profiter de la présence de Jérôme Couture, parrain de l'événement, qui promet de s'impliquer pleinement dans l'expérience. « Jérôme est un bel exemple. Il a une belle carrière. C'est un gars de chez nous, quelqu'un qu'on a vu naître sur scène à Saint-Ambroise », affirme Barbara Savard, directrice générale du festival. 
Plus fort que tout, une de ses pièces, a d'ailleurs été choisie comme chanson thème pour la 26e édition.
« Je suis tellement content d'être là cette année. C'est un concours qui a été super important dans mon parcours. Je l'ai fait plusieurs fois », a affirmé Jérôme Couture dans une vidéo présentée lors de la conférence de presse. 
Le parrain passera beaucoup de temps au festival. En plus d'offrir une prestation dans le cadre du souper-spectacle le 18 août, il rencontrera les participants. Il animera aussi la finale en compagnie d'Isabelle Cyr qui agit à titre de formatrice dans le cadre du festival depuis quelques années. 
« Ça va être une finale plus chantée. On innove pour la finale cette année », assure Barbara Savard. 
La directrice générale insiste sur l'importance de la formation dans le cadre du Festival de la chanson de Saint-Ambroise. C'est d'ailleurs dans le but d'offrir une expérience encore plus enrichissante que le nombre de concurrents a été revu à la baisse, passant de 60 à 49 cette année.
« On veut permettre aux participants de vivre l'expérience plus intensément. Chaque catégorie passe de 16 à 12 participants. Ce sera plus dynamique pour eux. 
Les participants viennent passer une semaine ici. Ils doivent s'impliquer. »
Demi-finales
Les demi-finales seront jugées par Marc-André Fortin, Sandie Letendre et Dominick Trudeau. 
Mélissa Bédard, Simon Robitaille, Céleste Lévis, Marie-Noëlle Claveau et Dominick Trudeau agiront à titre de juges lors de la finale. 
« Avec 50 000 $ en prix et bourses, on est classé comme le deuxième concours le plus généreux », affirme Barbara Savard qui, en plus des quatre demi-finales, de la finale et du souper-spectacle, souligne le retour de plusieurs des activités. 
Les dîners chantants, tenus dans le parc adjacent au pavillon de la culture, permettront cette année encore d'entendre quatre participants chaque midi. Le public est invité à apporter son repas afin de profiter de ces spectacles intimistes. « Ce sont des moments privilégiés qui permettent de connaître davantage l'univers des auteurs-compositeurs et des interprètes. »
Avant chaque soirée de spectacles, les vitrines de la MRC du Fjord-du-Saguenay permettront de profiter de petites prestations dans le hall. « Ça vaut la peine d'arriver plus tôt pour découvrir ces beaux artistes-là », assure Barbara Savard. 
Le Cabaret Saint-Ambroise sera également de retour. Après chaque demi-finale, les participants de la 26e édition reprendront des succès de la francophonie. 
Après la grande finale, ce sera au tour d'Allan Hurd, gagnant de la catégorie auteur-compositeur-interprète 2016, d'animer le cabaret.