Jello Villeneuve a trouvé ce vieux disque de Johnny Hallyday dans sa collection de quelques 10 000 vinyles.

Jello se rappelle Johnny Hallyday: une bête de scène et un bon vendeur

La mort de Johnny Hallyday ne laisse pas Jello Villeneuve indifférent. Comme bien des mélomanes, le disquaire almatois a admiré la bête de scène au Saint-Denis de Montréal, il y a 17 ans.

Mais il s’en toutefois est fallu de peu pour que Jello ne puisse assister à cette soirée mémorable.

« J’avais demandé à un fournisseur de l’époque de me trouver deux billets. Je voulais absolument voir le spectacle. Le matin même du spectacle, il me confirme que j’ai deux billets qui m’attendent à la salle. Je suis immédiatement parti, car je devais faire 500 km en quelques heures. La dame au guichet m’a dit que mes billets étaient valides pour le lendemain. J’ai convaincu la dame de me faire entrer et je me suis retrouvé en avant de la scène », raconte le propriétaire de Jello Musique. 

Ce dernier aimait écouter Hallyday pour son propre plaisir. L’interprète du Pénitencier a aussi été bon pour son commerce. Un de ses albums a été un de ses meilleurs vendeurs. 

« Johnny Hallyday est très populaire en France, mais aussi au Québec. Il a vendu des millions d’albums. Mais son disque « best of » était très en demande. Je le commandais souvent. Encore aujourd’hui, j’ai une liste d’attente pour l’obtenir, mais comme le distributeur de disques DEP a fait faillite, il n’est plus disponible pour le moment », explique le propriétaire de Jello Musique. À l’annonce de sa mort, le disquaire s’est mis à chercher dans ses quelque 10 000 vinyles usagés. Il a trouvé un seul de la vedette rock qu’il compare à Éric Lapointe. Quelques heures avant le décès de Hallyday, il aurait vendu le vinyle à moins de 10 $. 

« Disons que je vais aller vérifier si le prix n’a pas changé. Je vais peut-être le conserver », laisse tomber le commerçant.