Jeff Boudreault s’est aménagé un petit studio maison afin de continuer de travailler. Le comédien a également profité de la période de confinement pour changer de tête.
Jeff Boudreault s’est aménagé un petit studio maison afin de continuer de travailler. Le comédien a également profité de la période de confinement pour changer de tête.

Jeff Boudreault: prendre les choses en main pour travailler

La saison de District 31 a pris fin abruptement, un projet de film a été reporté, la Distillerie Beemer à laquelle il est associé a suspendu son projet de vodka pour se concentrer sur le désinfectant pour les mains et la tenue du Festival des Bières du Monde de Saguenay, dont il est porte-parole, dépendra de l’état de la situation. Comme tout le monde, Jeff Boudreault a vu sa vie complètement chamboulée par la COVID-19, mais le comédien est habitué à composer avec l’imprévu. Il a rapidement pris les choses en main pour faire en sorte que cette période soit le moins difficile possible.

Jeff Boudreault joue au cinéma et à la télévision, anime et prête sa voix pour différentes publicités. Évidemment, tous ses plans ont été chamboulés, au cours des dernières semaines.

Le comédien originaire de Roberval a rapidement pris les choses en main afin de s’assurer de pouvoir continuer de travailler.

« Je ne voulais pas tout perdre. Je me suis fait un petit studio maison. Ça me permet de continuer à faire des voix. Je peux travailler à distance, explique-t-il. Je me trouve privilégié de pouvoir le faire. Je ne connaissais rien là-dedans, mais je me suis organisé un petit coin, avec un ordinateur, un logiciel et un micro. J’apprends. Probablement que je fais parfois bien des détours pour arriver aux mêmes fins, mais ça marche. »

Même si la situation revêt un caractère particulier, Jeff Boudreault a l’habitude de composer avec l’imprévu.

« Je ne suis pas plus anxieux que d’habitude. Souvent, je ne sais pas ce que je fais la semaine d’après. Même lorsque je sais que je travaille, tant que je ne suis pas sur un plateau, tant que le contrat n’est pas signé, je ne me réjouis pas. C’est arrivé que des projets ne marchent pas. »

Comme tous les comédiens et les fans de District 31, Jeff Boudreault a appris il y a deux semaines que la fin de la quatrième saison de la quotidienne ne pourrait être tournée. Huit épisodes ont été amputés à la saison, qui a pris fin jeudi, en raison d’une impossibilité de tourner liée à la COVID-19. Pour le comédien, ça représente quatre journées de tournage.

L’interprète du fameux Brière ne s’en fait pas outre mesure. Les tournages reprendront ultérieurement et les téléspectateurs pourront visionner la fin de la saison avant de se plonger dans la suivante.

« Si tout va bien, nous reprendrons les tournages plus tôt en juillet. Habituellement, on reprend fin juillet. Cet été, on devrait se remettre au travail le 6 juillet pour finir la quatrième saison. Ensuite, on poursuivra avec la saison prochaine. »

Comme tous les comédiens et les fans de<em> District 31</em>, Jeff Boudreault a appris il y a deux semaines que la fin de la quatrième saison de la quotidienne ne pourrait être tournée. Huit épisodes ont été amputés à la saison, qui a pris fin jeudi, en raison d’une impossibilité de tourner.

Le comédien sait déjà que son personnage de journaliste sera de retour. Une situation qu’il accueille avec bonheur.

« C’est un personnage satellite. C’est parfait pour moi puisque ça ne m’empêche pas d’avoir d’autres contrats. L’horaire varie beaucoup. Certaines semaines, je tourne deux jours ; d’autres semaines, c’est quatre jours ; parfois, je ne tourne pas. »

L’interprète estime que Brière change peu, au fil du temps, mais que la perception des gens évolue.

« Quand je reçois les textes, je vois que le personnage reste le même. C’est dans la vision du public qu’il change. Une semaine, on l’aime ; l’autre d’après, on veut le crucifier. C’est la beauté du personnage. Lui, il veut toujours la même chose, c’est la nouvelle, le scoop. Pour les policiers, c’est un mal nécessaire. La relation est claire entre les autorités et lui. »

En plus de District 31, le coronavirus a forcé le report d’autres projets du comédien. « Je devais tourner sur le film La cordonnière de François Bouvier, dont la sortie est prévue en 2021. On parlait aussi d’un retour de La Maison-Bleue. Là, on ne sait pas. Tout ça est mis sur la glace. »

Collaborateur de la Microbrasserie et de la Distillerie Beemer de Roberval, Jeff Boudreault est également le porte-parole de la prochaine édition du Festival des Bières du Monde de Saguenay.

« Le train est toujours sur les rails. Est-ce qu’on sera en mesure de présenter l’événement ? Je ne sais pas. Mais si tout va bien, je serai sur la Zone portuaire de Chicoutimi du 16 au 19 juillet », promet le comédien, qui a découvert le festival l’an dernier.

« J’ai été porte-parole du festival Bières et saveurs de Chambly pendant 13 ans. L’an passé, on avait un kiosque à Saguenay avec la Microbrasserie Beemer pendant quatre jours. J’ai adoré ça. De fil en aiguille, j’ai discuté avec Robert Hakim et il m’a demandé d’être porte-parole l’an prochain. »

Sur le site du Festival des Bières du Monde, on affirme toujours que l’événement, qui accueillera Éric Lapointe, Billy Talent et Rise Against, aura lieu et qu’aucun changement n’a été fait en ce qui concerne sa programmation. L’équipe demeure toutefois à l’affût des développements liés à la situation.

« Comme tout le monde, on prend ça au jour le jour », conclut Jeff Boudreault.