Mathieu Latour, co-coordonnateur du concours De l’âme à l’écran, et Jean-Carl Boucher, porte-parole, ont célébré l’amour du cinéma avec des étudiants de partout au Québec cette semaine.

Jean-Carl Boucher partage sa passion du cinéma

Devant ou derrière la caméra, Jean-Carl Boucher est passionné par le cinéma. Le concours De l’âme à l’écran ne pouvait donc choisir meilleur porte-parole pour la 16e édition de son événement qui se tient en marge de REGARD.

Jean-Carl Boucher connaît bien la région. Il y a d’ailleurs récemment participé au tournage du film Les sentiers battus de Guillaume Harvey projeté lors de la soirée 100% Saguenay. Il participe toutefois au concours De l’âme à l’écran et au festival REGARD pour une première fois.

«J’avais vraiment envie d’être porte-parole pour De l’âme à l’écran. De plus, le fait que ce soit en même temps que REGARD crée une magie. Tout le monde parle cinéma cette semaine. J’avais envie de prendre part à toute cette magie. Le cinéma, c’est une manière de vivre, une vocation, une passion. C’est quelque chose d’extrêmement spécial.

Jean-Carl Boucher a commencé à tourner des courts métrages vers l’âge de 15 ou 16 ans. « Être derrière ou devant, j’aime les deux, je suis cinéphile à la base.» Depuis, sa passion ne fait que grandir. C’est cet amour du 7e art qu’il a partagé avec les jeunes festivaliers de De l’âme à l’écran. « J’ai rencontré beaucoup de jeunes. J’aime l’ambiance qui se dégage de cette opportunité qu’il leur est offerte de faire de premières propositions. C’est un temps où on n’a pas de compromis à faire», estime celui qui vient d’apprendre que le long métrage sur lequel il travaille depuis cinq ans pourra voir le jour au cours de la prochaine année.

Les jeunes participants du concours ont eu droit à divers ateliers en plus d’avoir accès à une multitude de courts métrages.

«De l’âme à l’écran est organisé par des étudiants du Cégep de Jonquière, pour des étudiants de partout au Québec. Il comporte deux volets. D’abord, les étudiants doivent soumettre leurs films. Puis une immersion est proposée aux festivaliers de partout au Québec. Ils viennent au cégep, dorment ici, et profitent aussi de REGARD», explique Mathieu Latour, co-coordonnateur du concours rattaché à REGARD depuis quelques années, même s’il est toujours géré par le Cégep de Jonquière.

Dix prix d’une valeur totale de 8000$ en bourses et services sont remis aux gagnants qui ont charmé le jury lors d’un gala le samedi soir.