Elise LeGrow a profité du Festival jazz et blues de Saguenay pour présenter sa musique au public de la région.

Jazz et blues: LeGrow charme et surprend

Présentée comme une artiste de la relève en jazz à surveiller par plusieurs médias, la chanteuse Elise LeGrow est venue montrer au public du Festival jazz et blues de Saguenay pourquoi elle méritait ce titre. Elle a attiré de nombreux curieux, lors de son spectacle dans le Dôme de La Capitale, jeudi soir.

C’était la première fois que l’artiste canadienne venait au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle était accompagnée de ses deux musiciens, un guitariste et un batteur, avec qui elle a participé à une tournée dans l’Ouest canadien et en Europe, en première partie de Royal Wood, dans la dernière année.

La jeune femme, habillée d’une robe à paillettes dorée, a chanté les plus grands succès de son premier album, Playing Chess. Dans un mélange de jazz, de blues et de soul, elle a montré toute la puissance de sa voix. Elle alterne les morceaux énergiques et les ballades.

Elle a expliqué aux spectateurs qu’elle avait toujours adoré la musique des années 50, ce qui se traduit dans le choix de pièces de son album, qui contient de nombreuses reprises de chanson connue. Elle a en présenté quelques-unes, telles que les ballades You Can Never Tell de Chuck Berry et Over The Mountain, Across The Sea de Johnnie & Joe, qui ont été particulièrement émouvantes. Ses versions de You Can’t Jugde A Book By The Cover et Going Back To Where I Belong de Sugar Pie DeSanto ont, quant à elles, donné envie au public de se lever et de danser.

Du nouveau matériel

Elise LeGrow n’a pas que présenté des chansons tirées de son album. Elle a avoué au public rassemblé dans le dôme qu’elle planchait sur du nouveau matériel, qui devrait sortir à l’été. Les spectateurs ont pu entendre quelques-unes de ces chansons.

La jeune chanteuse a dit que c’était elle-même qui les avait écrites, contrairement à son premier album.

Avec sa voix à la fois angélique et puissante, la jeune chanteuse a charmé le public saguenéen, qui a semblé déçu lorsque le spectacle s’est terminé, après un peu moins d’une heure.

Pour ceux qui l’auraient manquée ou qui désiraient la revoir, la chanteuse canadienne et ses acolytes seront de retour le vendredi 26 avril, à 18 h, au Dôme La Capitale.