Dario Larouche, metteur en scène de la pièce Le système Ribadier, Rémi Larouche, membre du CA de la Société d'art lyrique du Royaume, Mario Vézina, chanteur, ainsi que Jacques Fortin, directeur général de La Pulperie, ont procédé au lancement de la programmation estivale du Jardin des vestiges.

Jardin des vestiges: une saison animée

L'été sera animé cette année encore au Jardin des vestiges de La Pulperie de Chicoutimi. De la musique, de l'humour et du théâtre figurent à la programmation du site qui propose une variété d'activités dont plusieurs sont accessibles tout à fait gratuitement.
Le Ciné-Pulpe est disparu cet été pour faire place aux Lundis musicaux, des soirées où des artistes de la région proposeront différents styles de musique. Au fil des prestations, le public pourra notamment voyager à travers le rock, le swing, le jazz et blues, la chanson populaire et d'autres univers encore. 
« On présentait le Ciné-Pulpe depuis une dizaine d'années, mais depuis que la Place du Citoyen propose des films, on a changé notre vocation », explique Jacques Fortin, directeur général de La Pulperie, qui souligne que les spectacles sont gratuits. 
C'est aussi le cas des spectacles musicaux de Mario Vézina, chanteur et ses invités, présentés pour une cinquième saison. Cette année, le nombre de rendez-vous passe de cinq à huit. Les jeudis, 19 h, à compter du 6 juillet, il sera entouré de différents artistes. Ce sera également le cas le samedi 29 juillet, dans le cadre d'une soirée sentimentale. « Je me plais à dire que je suis un marchand de bonheur et je m'associe à des gens qui transmettent le bonheur dans la chanson. Je me suis entouré de valeurs sûres et de découvertes. »
Les Destinations lyriques, soirées présentées par la Société d'Art lyrique du Royaume, sont aussi de retour. Les amours au temps de Downtonw Abbey sera présenté le 20 juillet, puis Les voix d'une femme avec Sabrina Ferland le 7 septembre. L'accès aux deux soirées, prévues à 20 h 30, est gratuit. 
Pour leur part, les Dimanches humour et musique sont de retour au mois d'août. Les Denis Drolet, en rodage, seront les premiers à monter sur scène le 6. Le 13, Jean-Claude Gélinas présentera Jean-Claude Gélinas... ne travaille pas en cochon ! Le dimanche suivant sera tout en musique avec la présence de Claude Bégin. Finalement, Stéphane Fallu complète la programmation le 27. Les billets pour chacun des spectacles sont en vent au coût de 30 ou de 35 $, taxes incluses. 
Le théâtre d'été est également de retour au Bâtiment 1912 avec Le système Ribadier, une production du Théâtre 100 Masques. 
« C'est un mélange entre Le dîner de cons et La petite vie. Une pièce de la plus pure tradition de la comédie. C'est vraiment très drôle, très cruel », assure Dario Larouche, metteur en scène. La pièce réunira les comédiens Patrick Simard, Mélanie Potvin, Éric Chalifour, Gervais Arcand et Pierre Tremblay. 
Finalement, le Grand marché Dubuc sera de retour les 2 et 3 septembre, de 10 h à 16 h.