L’exposition (dé)cousu des étudiants du cours d’art actuel du Cégep de Chicoutimi sera présentée au LOBE du 13 au 18 décembre.
L’exposition (dé)cousu des étudiants du cours d’art actuel du Cégep de Chicoutimi sera présentée au LOBE du 13 au 18 décembre.

Huit créateurs étudiants en vedette au LOBE

Pour une cinquième année consécutive, le LOBE ouvrira ses portes à huit jeunes créateurs du Cégep de Chicoutimi afin qu’ils exposent les créations conçues dans le cadre de leur cours d’art actuel. Le vernissage aura lieu le vendredi 13 décembre, à partir de 17 h, et l’exposition se poursuivra jusqu’au 18 décembre.

L’exposition (dé)cousu est l’occasion pour les étudiants de vivre une première expérience professionnelle dans l’univers de l’installation. C’est Sarah Marchand, étudiante de 2e année en arts visuels, qui a eu l’idée derrière (dé)cousu.

L’exposition (dé)cousu est l’occasion pour les étudiants d’expérimenter une installation, une première pour eux dans le monde artistique professionnel.

« (dé)cousu, c’est venu du fait que ce qu’on présente ici, au LOBE, [c’est] tout parti du cours de Bruno (Marceau, l’enseignant), c’est de là qu’est venu le mot “cousu”. On est tous un peu reliés ensemble par cette forme d’art. Par contre, on a voulu mettre le “dé” parce qu’on est tous dans notre petit univers, dans notre monde qu’on sculpte à mesure qu’on avance dans le programme d’arts visuels. »

Camille Tremblay, une autre étudiante, explique que l’expérience du LOBE est bénéfique. « Ça aide à nous imaginer c’est quoi le métier d’un artiste visuel et la façon, le procédé, comment faire pour exposer son travail. Ça vient nous outiller si jamais on veut poursuivre à l’université, mais même si on ne poursuit pas, ça vient nous aider et nous donner des connaissances et de l’expérience artistique. »

Cinq oeuvres seront exposées directement dans la galerie du LOBE, tandis que deux oeuvres pourront être admirées dans le hall d’entrée de l’édifice.

La directrice du LOBE, Justine Valtier, mentionne que la collaboration avec le Cégep de Chicoutimi date d’il y a quelques années. « C’est comme une parenthèse qui permet aux étudiants d’être le plus professionnels possible, en expérimentant le vocabulaire et les codes d’une galerie. » Mme Valtier explique s’être rendue au Cégep de Chicoutimi pour rencontrer les étudiants du cours d’art actuel pour sélectionner les œuvres exposées. Elle ajoute que le partenariat s’inscrit dans le mandat du LOBE.

« On veut ouvrir cet espace à ces jeunes qui font partie de la relève. C’est l’occasion pour nous de voir les prémisses de ce qui va se faire dans quelques années. »

Aucun thème n'a été imposé pour l'exposition ; le titre, (dé)cousu, fait référence aux liens qui unissent les étudiants, et ce, malgré les différences qui marquent leurs univers artistiques respectifs.

Bruno Marceau, qui donne le cours d’art actuel, explique que la collaboration ne s’arrête pas qu’au LOBE. « Nous avons deux autres projets, un en art vidéo en collaboration avec le Centre d’expérimentation musicale (CEM) et une création en imagerie numérique, où les étudiants ont pu expérimenter toutes les étapes de création d’un livre d’artiste, donc la rédaction du contenu, la maquette et la reliure », note-t-il.