Cette guitare « pimpée » porte le titre de Gros mené.

Hommage à Fred Fortin

Une dizaine d'artistes ont concocté une oeuvre pour rendre hommage à Fred Fortin.
Une dizaine d'artistes rendent hommage à Fred Fortin au Vieux Couvent.
Le Vieux Couvent accueille une exposition qui regroupe des tableaux, fresques et guitares modifiées pour témoigner de l'importance du musicien de Saint-Prime.
Cette initiative découle de la volonté de rendre hommage à Fortin qui a reçu le Félix de l'auteur-compositeur-interprète à l'ADISQ. « C'est un hommage populaire fait par des gens qui aiment Fred. Il est une fierté pour Saint-Prime et surtout un super ambassadeur pour notre salle de spectacle », mentionne la directrice générale du Vieux Couvent, Marie-Ève Guy.
L'exposition propose des styles d'oeuvres très différentes. À noter la très réussie guitare « pimpée » nommée Gros mené pour souligner ce projet très rock de Fortin. 
Aussi, influencé de l'imagerie des pochettes d'album de Fortin réalisées par Martin Bureau, le Brochet et gazoline de Marie Lemoyne attire l'oeil.
D'ailleurs, un tableau réplique de la pochette d'Ultramarr est exposé. Les responsables de l'exposition ont réussi à subtiliser l'oeuvre de Bureau du chalet de Fred à St-Félicien.
D'autres ont été influencés par des textes de chansons de Fred comme « Mélane ». Une artiste présente sa lecture très éclatée de la pièce 10 $.
Les artistes proviennent essentiellement de la région.
Vendredi lors du dévoilement de l'exposition dans le cadre d'un 5 à 7 en compagnie de Fred, l'artiste Delphine Hourlequin a réalisé une performance en direct. À partir de photos de Fred Fortin, elle peint par dessus des éléments qui l'inspire pour composer une imposante fresque.
L'occasion était belle aussi pour présenter une vidéo regroupant des témoignages de personnes qui ont ponctué la vie du musicien.
Il est possible de voir l'exposition les soirs de spectacles et lors des représentations de la pièce de théâtre présentée au Vieux Couvent . L'exposition se termine le 17 juin, soir du spectacle de Thomas Fersen.