Histoires de Chine au FIAMS: un film d'animation en direct

Le Festival international des arts de la marionnette à Saguenay (FIAMS) reçoit de la visite rare pour les dernières journées de sa 15e biennale. La compagnie chinoise Lufeng Shadow Puppetry vient présenter Histoires de Chine, un spectacle qui entre dans la catégorie du théâtre d’ombres et qui s’inscrit dans la plus pure tradition de cet art.

Sur scène, le résultat est plutôt impressionnant. Il s’apparente à un film d’animation que l’on verrait au cinéma, sur grand écran, mais il se déroule en direct sous nos yeux.

Les six interprètes cachés derrière un grand écran font vivre une foule de créatures, d’animaux et de personnages. Ils réalisent des chorégraphies complexes et réalistes, où tout est dans le souci du détail.

Que ce soit la souris qui vole des œufs à la poule ou la grue qui embête la tortue, cette collection d’êtres évolue au son d’une musique traditionnelle chinoise, sur des décors simples, mais évocateurs.

Les spectateurs présents à la première, samedi, ont été ravis par cette immersion culturelle dans l’univers de la Chine, une occasion qui n’arrive pas tous les jours. Ils ont réservé une ovation debout aux artistes venus directement de ce pays asiatique. Les artistes les ont remerciés en leur permettant de venir faire un tour derrière l’écran, pour voir comment les marionnettes étaient manipulées.

Lufeng Shadow Puppetry est le dernier gardien chinois d’un héritage né il y a des siècles, dans un pays qui est reconnu comme le berceau mondial du théâtre d’ombres. Faisant partie d'un courant qui est nommé le Chaozhou shadows, cette compagnie est le seul groupe encore actif qui garde cette tradition vivante.

Le FIAMS décrit ce courant comme étant l’un des plus importants du théâtre d’ombres chinois, un art reconnu comme patrimoine culturel intangible à l’UNESCO depuis 2011. Selon le codirecteur artistique du FIAMS, Dany Lefrançois, le théâtre d’ombres est cependant « en voie d’extinction ».

Histoires de Chine, un événement qui dure une trentaine de minutes et qui se décline en quatre courtes pièces, sera présenté une dernière fois dimanche, à la salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière. Le spectacle destiné à toute la famille aura lieu à 15h. Une deuxième représentation était prévue à 19h, samedi.