Les expositions Fragments d’humanité. Archéologie du Québec et Confiner le quotidien ont été populaires, cet été, à La Pulperie de Chicoutimi. Par rapport à l’an passé, elles ont généré une hausse de l’achalandage évaluée à 10%.
Les expositions Fragments d’humanité. Archéologie du Québec et Confiner le quotidien ont été populaires, cet été, à La Pulperie de Chicoutimi. Par rapport à l’an passé, elles ont généré une hausse de l’achalandage évaluée à 10%.

Hausse surprise de l’achalandage estival à la Pulperie

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Les expositions temporaires présentées à La Pulperie de Chicoutimi, cet été, ont généré une hausse de l’achalandage évaluée à 10%. Fragments d’humanité. Archéologie du Québec, ainsi qu’une production maison intitulée Confiner le quotidien, ont permis, contre toute attente, de dépasser les résultats de l’année précédente.

«Il s’agit d’une heureuse surprise, puisque nous avions effectué des prévisions à la baisse. Il reste à compiler l’ensemble des données, mais il est clair que nous avons connu un bel été», a commenté Danny Cloutier, responsable des communications, à l’occasion d’une entrevue accordée au Quotidien.

La vie des deux expositions tire à sa fin. Les gens qui souhaitent voir Fragments d’humanité. Archéologie du Québec, une production du Musée de Pointe-à-Callière, ont jusqu’au 13 septembre pour le faire. Une semaine plus tard, le rideau tombera sur Confiner le quotidien qui, il vaut la peine de le rappeler, a été montée en l’espace d’un mois.

Il est encore possible de visiter l’exposition Confiner le quotidien jusqu’au 20 septembre.

Leur succès populaire est d’autant plus étonnant que l’été a été chaud et ensoleillé. Le temps était plus propice à la baignade qu’aux activités intérieures. De surcroît, les visiteurs internationaux n’étaient pas au rendez-vous, du fait de la crise sanitaire. «Par contre, la clientèle régionale a été très présente, tout comme les personnes provenant d’ailleurs au Québec», souligne Danny Cloutier.

Après le démantèlement des deux expositions, La Pulperie se préparera à accueillir la nouvelle cuvée du World Press, à compter du 9 octobre. Présentée dans la salle principale, là où se trouve Fragments d’humanité. Archéologie du Québec, elle cohabitera avec cinq expositions proposées dans le cadre du Zoom Photo Festival.

Nouveaux spectacles
Le musée régional connaît une sorte d’été indien, côté spectacles. En plus de celui de l’humoriste Mario Jean, prévu pour le 22 septembre (en passant, il reste quelques places), ainsi que les sorties de sa consoeur Christine Morency, les 18 et 19 septembre (celles-ci affichent complet), deux activités accessibles gratuitement ont été ajoutées à l’horaire.

La première mettra en scène la formation So Much Swing. Le quatuor saguenéen rendra hommage aux crooners américains, tout en offrant quelques classiques de la chanson française. Il se produira le 14 septembre à 19h, tandis que le 21 septembre, à la même heure, Guy et ses copains présenteront Chansons d’autrefois.

Le groupe So Much Swing se produira à La Pulperie de Chicoutimi le 14 septembre, à compter de 19h. Il s’agira d’un spectacle gratuit auquel s’ajoutera celui de Guy et ses copains, le 21 septembre. Ces événements auront lieu dans le Bâtiment 1912.

«Nous avions reçu des propositions, mais avant de confirmer la venue de ces groupes, nous avons tenté une expérience avec Mario Vézina. Il a animé trois soirées musicales en août et ça s’est bien passé. Les gens ont lavé leurs mains en entrant et ils ont porté leur masque», raconte Danny Cloutier.

Précisons que le nombre de sièges est limité à 150 pour les spectacles gratuits. Il est un peu moins élevé que pour les spectacles payants parce qu’on ajoute des tables à l’intérieur du Bâtiment 1912. Pour occuper les meilleures places, il est conseillé d’arriver 30 minutes plus tôt.