La compagnie Marie Chouinard présentera cette année Henri Michaux : compositions, à la salle Michel-Côté le 22 mars.

Hausse de 3000 spectateurs à Alma

La dernière saison automnale de spectacles a été un véritable succès à Alma. Grâce à la réouverture de la Boîte à Bleuets et à l’offre diversifiée de la salle Michel-Côté, Alma Spectacles affiche une hausse de fréquentation de 3000 spectateurs comparativement à la même période l’année précédente.

« Nous avons diffusé 29 spectacles, comparativement à 27 l’année dernière, pour un total de 10 000 spectateurs cet automne. Donc, ça va bien, quand le nombre de spectateurs est en hausse de 3000 spectateurs à Alma », indique la responsable des communications et du développement chez Alma Spectacles, Stéphanie Girard.

L’agrandissement de la Boîte à Bleuets, qui est passée de 200 à 300 places assises cet automne, après un investissement de 350 000 $ de Ville d’Alma, n’est pas étranger à cette belle réussite, croit cette dernière. « Avec la réouverture de la Boîte à Bleuets, on présume que ç’a un effet d’entraînement, par exemple, pour les spectacles d’humour en rodage. C’était l’objectif de pouvoir recevoir plus de spectateurs. On a aussi eu plusieurs salles pleines, et le choix des événements en tant que tel y est pour beaucoup. On offre plus de spectacles et on a plus de spectateurs », assure Stéphanie Girard.

L’audace de l’offre de spectacles à Alma contribue aussi à attirer une clientèle toujours en quête de nouveautés et de découvertes, tant du côté musical, humoristique et théâtral que du côté de la danse.

« On peut penser que les gens sont plus ouverts. On essaie toujours d’offrir la plus grande variété possible. On est très fort dans la musique classique, éclectique et instrumentale. On sort de l’ordinaire, et le public est au rendez-vous. On ne donne pas seulement des spectacles très populaires », mentionne la responsable des communications.

Coups de coeur

Parmi ses nombreux coups de coeur, le premier qui vient en tête de Stéphanie Girard, c’est probablement le passage de la compagnie de danse Cas public, d’Hélène Blackburn, le 21 novembre.

« C’est la compagnie qui tourne le plus au niveau national », note Mme Girard, qui parle aussi du concert de l’Orchestre symphonique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, le 25 novembre, comme d’un autre point fort de la saison.

« On a reçu le baryton Jean-François Lapointe, l’orchestre et tout le choeur, une centaine de personnes en tout sur scène. D’aussi loin que je me souvienne, la musique a toujours été très forte à Alma. On a une formule d’abonnement qui plaît, et le public est connaisseur et amateur. Ça crée beaucoup de dynamisme », constate-t-elle.

+

HUMOUR ET DANSE À VENIR EN 2019

L’hiver 2019 s’annonce haut en couleur à Alma, alors qu’en plus des spectacles d’humoristes connus, les représentations de danse retiendront vraisemblablement l’attention à la salle Michel-Côté. 

Parmi ces représentations, celle de la compagnie de danse Marie Chouinard, qui s’amène le 22 mars, pour une des rares fois au cours des dernières années dans la région, et pour la première fois au Lac-Saint-Jean.

« Elle va venir avec deux chorégraphies mythiques, dont Le Sacre du printemps, en première partie, qui l’a consacrée sur la scène internationale. La deuxième partie sera Henri Michaux : mouvements, qui compte huit danseurs extraordinaires sur scène. Ça fait très longtemps que Marie Chouinard est venue [dans la région]. On est vraiment heureux d’avoir cette occasion-là, parce qu’elle n’est jamais venue à Alma », explique Stéphanie Girard, d’Alma Spectacles. 

Le public pourra aussi se familiariser avec le théâtre documentaire avec Post humains, un exercice présenté le 4 avril par la compagnie Espace Libre et qui met en vedette Didier Lucien, Dennis Kastrup, Dominique Leclerc et Cadie Desbiens. 

Les grands spectacles d’humour seront également au rendez-vous avec Katherine Levac (24 janvier), Simon Leblanc (13 mars) et les Denis Drolet (29 mars), tous présentés à la salle Michel-Côté. 

L’intriguant projet de combat de danse Qui bougera le dernier ? , dans lequel des danseurs amateurs devront impressionner des juges afin d’être jumelés à huit danseurs professionnels, sera aussi de passage à Alma, le 5 avril.