Guy Blackburn

Guy Blackburn | La Fabrique culturelle

L'artiste saguenéen Guy Blackburn crée depuis 40 ans. Entre la peinture et l'installation, il aborde son travail avec l'humilité du chercheur et l'assurance de celui qui trouve. Entre sa « Discussion avec Picasso » et la création à répétition de taches de café, un projet baptisé « TOC », on découvre sa vision de l'art. La Fabrique culturelle de Télé-Québec nous le présente.
Biographie de l'artiste
Guy Blackburn est né à Chicoutimi en 1956, y vit et y travaille. Sa pratique, initiée au début des années 80, l'a amené à participer à de nombreuses expositions et manifestations d'art actuel, au Québec, au Canada et à l'étranger (France, Allemagne, Pologne, Chili, Cuba).
Depuis 1990, l'artiste pluridisciplinaire a proposé un ensemble d'oeuvres qui a su intéresser un large public, entretenir une médiatisation soutenue et bénéficier d'une analyse importante. Pensons seulement aux projets « La Cécité », «Hommage à Anna », « Espace interdit », « Quémander l'affection » et à la série de quatre installations au Musée de la guerre froide de Carps en Ontario. Plus récemment, il a présenté au public « Sans Silence » et « Extrait d'ambiguïté » au Musée de Rimouski, à la Galerie Séquence de Chicoutimi ainsi qu'à la Biennale nationale de sculpture contemporaine de Trois-Rivières. L'une de ses dernières aventures d'art, « Touche », est une oeuvre majeure produite et diffusée avec la complicité du Centre national de recherche et diffusion en arts contemporains numériques SAGAMIE d'Alma. Sa recherche se concentre actuellement sur un corpus nommé «Réparer mes colères ».
Bien que l'on puisse parler chez cet artiste de pratique ouverte, l'installation et la peinture demeurent au coeur de son travail. Ses réalisations explorent de façon percutante, voire troublante, les nouvelles conditions individuelles et sociales issues des récentes pratiques scientifiques. Une approche singulière pour une pratique sans compromis.
Crédits 
Coordination : Télé-Québec Saguenay-Lac-St-Jean : Jocelyn Robert, Julie Pelletier
Réalisation, caméra et montage : Sylvie Gravel