Orloge Simard, au Vieux Théâtre de La Baie, il y a trois ans
Orloge Simard, au Vieux Théâtre de La Baie, il y a trois ans

Grosse saison en vue pour le Vieux Théâtre

Le Vieux Théâtre de La Baie sera un lieu achalandé, d’ici le retour des beaux jours. Le spectacle que le groupe Orloge Simard donnera vendredi, dans cette salle, ouvrira en effet une séquence fructueuse aux guichets. Il y aura aussi Mado Lamotte, Jérôme Couture, Blvd Baudelaire, David Jalbert, la revue Rock Story et le dernier élément intégré à la programmation, Martin Deschamps, qui y célébrera ses 20 ans de carrière.

« Nous sommes contents de la tournure que ça prend », commente Félix Perron, qui cumule les fonctions de responsable de la programmation, de directeur technique et de responsable des opérations. En ajoutant le volet corporatif et les locations, la salle du secteur Bagotville reçoit 15 000 personnes par année, un rythme qui se maintient depuis plusieurs saisons.

Parmi les facteurs qui militent en sa faveur, on note la fidélité des artistes. Orloge Simard, par exemple, y retournera pour procéder au lancement de l’album À chacun son Waterloo, trois ans après avoir fait de même avec Beuvez toujours, ne mourez jamais. Comme il n’y aura pas de chaises, ou si peu, cet événement devrait attirer près de 600 spectateurs, l’équivalent d’une salle comble.

Jérôme Couture

« Ça risque d’être plein », confirme Félix Perron, qui émet le même pronostic à propos de Mado Lamotte. La drag queen la plus populaire du Québec est une autre habituée. Depuis trois ou quatre ans, elle revient régulièrement au Vieux Théâtre, qui est alors aménagé en version cabaret. Ce sera le cas les 3 et 4 avril, mais ceux qui veulent assister à l’une de ces représentations doivent se hâter. Pour le 4, il ne reste qu’une poignée de billets. Pour le 3, une cinquantaine, sur un total de 350 places.

« Mado aime ce type de salle, où elle peut amener ses “shooter girls”, parce qu’il y a un service de bar, où sont présentés des numéros de variété auxquels participent cinq ou six drag queens. Une fois de plus, nous l’aurons en exclusivité et nous sommes déjà en pourparlers en vue de la prochaine saison. Nous devrions la revoir en octobre », fait remarquer Félix Perron.

Dans la même foulée, il note le retour de Jérôme Couture, dont la nouvelle production sera à l’affiche le 17 avril. « Il est tombé en amour avec la salle après l’avoir découverte à l’occasion d’un spectacle corporatif. La proximité avec le public lui plaît », énonce le patron du Vieux Théâtre. Lui aussi génère un buzz intéressant, comme en témoignent les 200 billets vendus à ce jour.

Mado Lamotte

C’est un nombre équivalent à celui de Blvd Baudelaire, une compagnie de la région qui sera de passage le 14 mars. Signalons en passant que la mise en scène de ce spectacle musical est signée Louis Wauthier. De son côté, David Jalbert retrouvera ses fans le 24 avril. C’est un autre habitué, tandis que la revue Rock Story, lancée il y a 15 ans par Jean Ravel, menée par la chanteuse Andie Duquette, se pointera pour la première fois le 15 mai.

À propos de Martin Deschamps, enfin, sa venue a été officialisée il y a deux semaines. Il chantera au Vieux Théâtre le 10 avril et ça adonne bien que la scène soit grande, puisqu’en plus des musiciens, huit invités lui tiendront compagnie. « Il y aura des gens comme Marco Calliari, Breen Leboeuf, Nanette Workman et Angel Forrest », annonce Félix Perron.

La seule chose qui manque pour faire son bonheur, à vrai dire, ce serait un appui plus tangible de la part des Baieriverains. Ils ne forment que 5 % de la clientèle, alors que les amateurs de musique provenant du Bas-Saguenay, de Chicoutimi, de Jonquière et des communautés avoisinantes n’hésitent pas à franchir plusieurs kilomètres afin d’assister aux spectacles.

Martin Deschamps

« C’est dommage. Peut-être que les gens d’ici nous prennent pour acquis », avance-t-il en guise d’explication.