Le multi-instrumentiste de Jonquière Frédérick Tremblay a déjà plusieurs cordes à son arc. Ses talents de comédien lui servent d’ailleurs sur scène, lorsqu’il porte le chapeau de chanteur.

Frédérick Tremblay, le touche-à-tout

Lauréat du prix Auberge Île du Repos lors du dernier Festival de la chanson de Saint-Ambroise, le touche-à-tout Frédérick Tremblay sera de passage à la salle de spectacles de Péribonka le vendredi 27 juillet, en ouverture pour Raton Lover. Entre le théâtre, la télévision et l’humour, le talentueux Jonquiérois d’origine rode un répertoire neuf, à mi-chemin entre le décapant et l’introspectif.

Celui qui a charmé le jury en 2017 avec son dialogue ironique et ses chansons riches en textes percutants a confié au Progrès, lors d’un entretien téléphonique, que son passage à l’Île du Repos sera marqué par la présentation de chansons inédites, qui seront livrées en la présence d’un tromboniste.

Frédérick Tremblay a remporté le prix Côté-Cour lors de l’édition 2017 du Festival de la chanson de Saint-Ambroise, ce qui lui a permis d’ouvrir pour Émile Bilodeau à Jonquière.

Frédérick Tremblay souhaite que le public plonge dans ses chansons. « J’adore parler au public, c’est à la fois une façon de me sentir bien, mais aussi de faire connecter l’auditoire à mon univers », explique celui qui a assuré la première partie d’Émile Bilodeau, lors de son passage au Côté-Cour, honneur qui lui a été offert à la suite de son passage à Saint-Ambroise.

Sarcastique à propos de lui-même, l’auteur-compositeur-interprète confie qu’il s’autocaricature à bon escient, mais que la première partie qu’il assurera à Péribonka sera davantage mielleuse, à mi-chemin entre la ballade et le folk. « Ce sera familier, plus slow et mélodique. Mais j’aime les trucs sales, alors je laisse une place à l’improvisation », rectifie le guitariste, en précisant qu’il apprécie mettre de l’avant les aléas de la vie courante dont on parle peu.

Dans un univers alliant humour et introspection, l’auteur-compositeur-interprète de Jonquière se produira à l’Auberge Île du Repos, à Péribonka, le 27 juillet.

À Montréal depuis cinq ans, l’artiste à la bonne feuille de route théâtrale admet ressentir un certain stress à performer dans sa région natale. « C’est drôle à expliquer, mais comme c’est là que j’ai débuté, j’ai l’impression de devoir quelque chose aux gens. J’ai même écrit une chanson sur notre accent. D’ailleurs, quand les Montréalais me parlent de mon accent, il faut qu’ils le fassent en bien, sinon je les remets rapidement à leur place », ricane le chanteur au falsetto impressionnant, confessant qu’un spectacle en région est pour lui synonyme de plaisir assuré.

Frédérick Tremblay sera encore du Festival de la chanson de Saint-Ambroise, du 13 au 18 août.