Fred Pellerin a conquis la foule du Théâtre Banque Nationale, avec son conte sur les débuts de son village natal.

Fred Pellerin en toute simplicité

Fred Pellerin est reconnu pour sa simplicité. Il ne lui en faut pas beaucoup pour créer un décor enivrant. Il ne suffisait que de sa présence, deux guitares, un tabouret et des cordes qui pendent du plafond pour que l’artiste de Saint-Élie-de-Caxton crée son conte. Le thème de sa pièce est son village natal. Fred Pellerin y présente son histoire, selon les propos de sa grand-mère, et les personnages qui y habitaient, à ses tout débuts en 1865.

Le conteur a repris la route pour présenter son plus récent spectacle, Un village en trois dés, il y a quelques semaines. Il a terminé son passage de deux jours à Saguenay, mercredi soir, où il a rassemblé deux salles complètes à ses représentations au Théâtre Banque Nationale.

Fred Pellerin a surpris la foule du Théâtre Banque Nationale avec ses imitations, ses sons et les dires des habitants de son village natal.

Il a mentionné au public avoir effectué de nombreuses recherches, avec ses proches et aux archives municipales, pour arriver à retracer l’histoire de son village d’un bout à l’autre. Il a tenu à préciser que c’en était le véritable récit et a rapidement lancé au public : « Ce n’est pas un conte, je n’en fais plus de ça. Aujourd’hui, je fais une conférence. »

L’artiste de 41 ans a commencé par présenter le curé du village et a ensuite emmené les autres personnages du village dans leur grande aventure. Au plaisir des spectateurs, il a fait de tout. Il a joué sur les mots, fait les imitations, surpris avec les sons. L’artiste lui-même riait de bon cœur avec Chicoutimi, comme il appelait son public. Il faut être attentif pour comprendre toutes ses blagues, elles sont subtiles et elles vont vite. A-t-il dit : il y en a cent, ou innocent ? La foule ne semble pas en manquer une et s’est esclaffée tout au long de la soirée.

Le curé, le forgeron, le barbier, tous les personnages avaient un côté attachant. Les chansons qu’a glissées l’artiste entre ses monologues ont aussi été très appréciées. Celles-ci devraient se retrouver sur son prochain album, qu’il compte lancer en novembre.

Fred Pellerin est attendu à Alma, jeudi soir, à la Salle Michel-Côté, et à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini, vendredi. Finalement, l’artiste s’arrêtera à l’Auditorium Fernand-Bilodeau de Roberval, dimanche. Il prendra ensuite la route pour Trois-Rivières, avant de décoller pour la France. Dans sa tournée de trois ans, qu’il a commencée en 2017, il visitera le Québec, plusieurs régions francophones canadiennes, la Suisse et même les Antilles. Il fera en tout plus de 350 représentations de ce spectacle.