L’Almatois François Lachance lance un album numérique réunissant 16 titres enregistrés en spectacle.

François Lachance: un second album, pour le plaisir

François Lachance avait envie de conserver un souvenir intact des pièces qu’il interprète sur scène. Il a trouvé un moyen des plus efficaces d’y parvenir. L’auteur-compositeur-interprète vient de lancer un album numérique réunissant 16 titres enregistrés en spectacle intitulé François Lachance Live à la Place des Arts. De quoi revivre un de ses spectacles autant de fois que son public et lui le souhaitent.

Depuis sa sortie de Star Académie en 2012, François Lachance a fait du chemin. Il a notamment lancé J’suis là, en 2013, puis un second album intitulé Histoires vraies, en 2016. Cette fois, il a simplement eu envie de se faire plaisir.

«C’est un projet personnel, un projet pour me souvenir de mes chansons en spectacle. J’aime aussi entendre les versions “live” des artistes que j’écoute. Je voulais offrir cette opportunité à ceux qui me suivent. Ce n’est pas tout le monde qui a l’occasion de venir me voir en spectacle », explique-t-il au cours d’un entretien téléphonique.  

Il a opté pour une version numérique du projet uniquement, sans trop d’attentes. « Ceux qui le veulent pourront se le procurer, mais je n’ai pas d’objectif de ventes.» 

Jusqu’à maintenant, l’auteur-compositeur-interprète assure que la proposition est bien accueillie. « Les gens sont contents et surpris de ma façon de reprendre des chansons. Ils sont aussi contents de retrouver des chansons de mes deux albums en version “live”. » 

François Lachance Live à la Place des Arts regroupe notamment les succès radio À deux, J’ai cherché (Love me True), Sur le seuil et J’suis là. L’auteur-compositeur-interprète y propose également les reprises Yellow de Coldplay, Creep de Radiohead et Voyeur de Dany Bédar. 

«J’ai choisi ces trois pièces-là en me basant sur la réaction des gens en spectacle. Chaque soir, je changeais un peu les “covers”. C’est les coups de cœur des gens.» 

La pièce de Dany Bédard a aussi une signification particulière pour l’artiste. 

« Dany est un de mes artistes préférés. C’est aussi un clin d’œil à Fred Beauséjour, le bassiste qui me suit depuis mes débuts et qui a aussi accompagné Dany Bédar à ses débuts. C’est un lien qui nous unit. »  

Aucune date de spectacle n’est prévue pour le moment dans la région, mais comme François Lachance est installé à Chicoutimi depuis quelques années afin de poursuivre ses études universitaires, on risque de le voir se produire tout près dans un avenir pas trop lointain. L’auteur-compositeur-interprète aura d’ailleurs complété d’ici quelques jours son baccalauréat en enseignement de l’éducation physique. Ensuite, il a bien l’intention de mener ses deux carrières de front.