Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné seront à Toronto à la fin mars puisque leur film <em>Forêt Noire</em> est dans la course pour reporter le prix du meilleur court métrage de fiction aux prix Écrans canadiens.

Forêt Noire en lice aux prix Écrans canadiens

Forêt Noire de Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné est en nomination aux prix Écrans canadiens 2020. Le court métrage de 20 minutes est en lice dans la catégorie meilleur court métrage de fiction.

Il s’agit d’une deuxième présence du duo aux prix qui récompensent le talent canadien et l’excellence des productions au cinéma, à la télévision et dans les médias numériques. En 2016, leur court métrage Bleu tonnerre s’était également taillé une place dans la sélection.

« On est bien contents de se retrouver en nomination. C’est une belle surprise. On ne s’y attendait pas, affirme Philippe David Gagné, au cours d’un entretien téléphonique. On va certainement faire un aller-retour à Toronto pour le gala. Pour nous, c’est une tape sur l’épaule, alors que le film est en fin de parcours en festivals. »

Le gala des prix Écrans canadiens, dont les prix sont décernés par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, aura lieu le 29 mars.

Forêt Noire se retrouve en compétition avec quatre autres productions, dont trois québécoises.

Juste moi et toi de Sandrine Brodeur-Desrosiers et Johannie Deschambault, Kinship de Jorge Camarotti, Mon Boy de Sarah Pellerin, Fanny-Laure Malo et Annie-Claude Quirion, de même que Pick de Alicia K. Harris, sont également en nomination.

Forêt Noire avait été présenté lors de la dernière édition du festival REGARD sur le court métrage au Saguenay, où il avait obtenu une Mention spéciale du jury FIPRESCI.

Le film met en scène trois Québécoises accusées d’un meurtre en France. Celles-ci doivent recréer la journée du crime sous les yeux de la justice à la demande d’un juge. Le court métrage met en vedette les comédiennes Pascale Montpetit, Nadia Essadiqi, Charli Arcouette et Joanie Guérin.

Un long métrage en gestation

Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné planchent sur un premier long métrage. Le projet a beaucoup avancé, au cours des derniers jours, puisque le duo a participé à la première édition de La Forge Québec Cinéma, un événement financé par Netflix qui vise à promouvoir le cinéma québécois.

Six duos ont été sélectionnés pour pendre part à l’atelier de mentorat, dont celui composé des deux cinéastes de Saguenay.

Les ateliers visant à outiller les nouveaux venus dans le monde du long métrage se déroulaient en Mauricie au cours de la dernière semaine.


« On va certainement faire un aller-retour à Toronto pour le gala. Pour nous, c’est une tape sur l’épaule, alors que le film est en fin de parcours en festivals. »
Philippe David Gagné

« C’est un laboratoire créatif. Il fallait poser sa candidature en soumettant un projet de long métrage déjà en branle. On a eu droit à des ateliers et au final, on va faire un pitch de 10 minutes devant des producteurs », explique Philippe David Gagné.

Les ateliers ont permis de développer le projet du duo. « Ç’a été un séjour intense et profitable. On a pris beaucoup d’avance. Ça nous a aidés à débloquer pas mal. On a encore quelques trucs à travailler pour être prêts, mais il nous reste encore deux jours de travail avant le pitch. »

Le film des Saguenéens s’intitule Aux urnes. « C’est l’histoire d’une élection à la mairie dans une petite ville fictive du Saguenay–Lac-Saint-Jean. C’est une comédie noire à saveur politique qui sera tournée dans la région », décrit Philippe David Gagné.

Le duo espère pouvoir tourner le film en 2022 ou 2023.