Laura Gagné a plusieurs raisons d’avoir le sourire. Un clip a été tourné, lequel met en valeur la chanson Je suis aimée, tandis qu’une tournée automnale lui permettra de se produire dans sa région, le 19 octobre.

Fini les doutes pour Laura Gagné

Après avoir fait la première partie de Roch Voisine à huit occasions, l’année dernière, Laura Gagné s’attendait à ce que sa carrière fasse un bond en avant. Rien n’a bougé, cependant, et la chanteuse originaire de Chicoutimi a traversé un passage à vide qui l’a ébranlée au point de consulter ses fans par le truchement d’Internet. Leurs réponses l’ont encouragée à persister et depuis quelques mois, les bonnes nouvelles s’accumulent. Le succès pointe le bout de son nez.

« Après le ‘‘high’’ ressenti pendant la tournée Voisine, j’ai connu une période difficile. Puis, j’ai réalisé que c’était à moi de gagner ma place et je me suis retroussé les manches, en compagnie de mon manager Simon Martin. Nous avons effectué des démarches qui donnent des résultats, ce qui explique qu’aujourd’hui, je me sens comme un enfant à la veille de Noël, qui sent que de belles choses vont arriver. On dirait que le vent tourne », a énoncé la jeune femme au cours d’une entrevue téléphonique accordée au Progrès.

L’une des initiatives qui ont porté leurs fruits fut une demande d’aide adressée à Musication. Pour la première fois, cet organisme lui a accordé une subvention permettant le tournage d’un clip. Cette enveloppe de 15 000 $, la plus importante de sa carrière, a déclenché une série d’événements qui, chacun à leur manière, ont apporté de l’eau au moulin.

Le premier a consisté dans la transformation de la pièce qui devait être mise en images, Je suis aimée. La version originale est sortie en 2018, sur l’album Arriver jusqu’à toi. Elle avait fait son chemin sur quelques radios satellites, sans toutefois accéder aux réseaux dont le profil est plus commercial. Jugeant qu’un nouvel habillage pourrait aider la cause, Laura Gagné a confié cet enregistrement à l’équipe de Réservoir Audio, qui maîtrise bien ce créneau.

« Aujourd’hui, le son de cette chanson est plus pop et plus électronique. Je l’ai accélérée, aussi, ce qui l’a rajeunie, se réjouit l’artiste. C’est une façon de montrer que j’ai changé depuis la création de l’album et que j’ai le goût de montrer mon côté pop, ce qui a plu à un label qui veut pousser la nouvelle version. Elle prendra la forme d’un single qui sortira le 18 octobre, soit en même temps que le clip. »

En ce qui touche le tournage, il a été dirigé par Anthony Coveney, de concert avec la coréalisatrice Romane Chartrand. C’est à Mingan que l’équipe a filmé la chanteuse pendant quatre jours, à la mi-août. « Nous voulions être dans la nature parce que le ton de la pièce est introspectif. Des macareux volaient autour de nous. On aurait dit que nous étions à l’autre bout de la planète », raconte-t-elle.

Autre signe positif, une tournée de spectacles et d’entrevues accompagnera la sortie de Je suis aimée. L’artiste partagera la scène avec Céleste Lévis, qui se produira à Montréal, Québec, Gatineau et Lavaltrie, entre autres, de même qu’au Côté-Cour de Jonquière. C’est le 19 octobre que le public de la région pourra entendre la Chicoutimienne, alors qu’elle disposera d’une fenêtre de 25 minutes pour présenter ses compositions.

« Il s’agira de ma première visite au Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis l’été 2016. Je suis contente de revenir », affirme Laura Gagné. Elle consacre aussi du temps à son nouveau blogue, destiné aux personnes qui désirent faire carrière en musique, tout en préparant son premier album en anglais. Un single pourrait être lancé dans un proche avenir, laisse-t-elle entendre.

+

UN SPECTACLE DE NOËL EN NOVEMBRE

La chanson Je suis aimée ne vivra pas uniquement par l’entremise d’un clip. Elle constituera l’ancrage d’un nouveau spectacle empruntant à la thématique de Noël, révèle en effet Laura Gagné. Cette production, qui est en cours d’élaboration, donnera lieu à quelques représentations données en novembre et décembre, dans différentes régions du Québec.

« À l’heure actuelle, trois dates sont confirmées. Je veux également venir au Saguenay-Lac-Saint-Jean, annonce l’artiste originaire de Chicoutimi. Ce spectacle prendra la forme d’un voyage spirituel au coeur de Noël, un moment de l’année où nous sommes plus présents aux autres. Mon intention est que les gens qui y assisteront se sentent portés par l’amour avec un grand A. »

La jeune femme se pointera sur scène avec son camarade Étienne-Joseph Charles, ainsi que des invités qui, à l’en croire, jouissent d’une grande notoriété. Le programme sera composé de pièces provenant de son répertoire, en français, mais également en anglais. S’y ajouteront des classiques de Noël ayant pour trait commun de véhiculer l’idée qu’on puisse se sentir aimé.

« Je profiterai de ce spectacle pour raconter quelques histoires », mentionne Laura Gagné. Elle situe ce projet dans la foulée de ses compositions empreintes de spiritualité, tout en spécifiant qu’il s’adressera à tous, y compris les personnes qui ne sont guère portées sur la religion. Quant à ses attentes, elles sont de deux ordres. Ce serait bien qu’il y ait du monde dans les salles, mais aussi que la tournée produise un effet de levier.

« De concert avec une agence de booking, je prépare une autre tournée qui se mettra en branle quelques mois plus tard. Elle aussi aura pour titre Je suis aimée et j’espère que les spectacles de Noël nous aideront à faire bouger les choses », confie Laura Gagné.