Katherine Bouchard affirme que l'édition 2017 a été couronnée de succès.

FIAMS: une édition éblouissante

Le Festival international des arts de la marionnette à Saguenay (FIAMS) s'est conclu sur une note positive, dimanche. « Ce soir, nous sommes tous éblouis par l'édition 2017 », a affirmé la responsable des communications, Katherine Bouchard.
L'organisation a « une grande volonté à ce qu'il y ait une édition en 2019 ».
Les activités gratuites, comme celles à place Nikitoutagan, ont été très courues.
Le FIAMS fêterait alors ses 30 ans. « Nous sommes une nouvelle équipe et on veut prendre les bonnes décisions. Nous risquons d'avoir encore plus de propositions de spectacles parce que l'édition de cette année nous a permis de nous ancrer dans le milieu international. Il y avait plus de pays représentés et des médias internationaux. »
La Rubrique a repris les rênes du FIAMS pour la première fois pour l'édition de 2015. En 2013, le défunt Maniganses avait déclaré faillite. « La réponse avait été au-delà de nos attentes en 2015. Cette année, la foule a encore très bien répondu, avec plusieurs salles pleines. »
Les activités gratuites, comme Cache-cache marionnettes, dans les sentiers du mont Jacob, et Troublantes apparences, sur la rue Saint-Dominique, ont attiré des foules nombreuses. « Pour Troublantes apparences, à la première représentation, on a dépassé les 500 personnes. Cette activité a été très très populaire. Nous n'avons pas encore les chiffres exacts compilés, mais nous savons qu'il y a eu beaucoup de monde sur tous les sites », a affirmé Mme Bouchard.