L’équipe de l’organisation du Festival des musiques de création a travaillé toute l’année pour célébrer la 30e année de l’événement en grand.

Festival des musiques de création: plus jeune et diversifié

Pour sa 30e année, le Festival des musiques de création se tourne vers le futur. Le directeur artistique de l’événement promet virtuosité, imagination et expérimentation, ce qui devrait plaire à tous les mélomanes de la région.

En entrevue avec Le Progrès, le directeur artistique du festival, André Duchesne, avoue que cette édition a quelque chose de spécial. « Le festival est en pleine évolution. On veut vraiment créer un momentum qui ferait ressortir les musiques de création dans la ville, mais également dans la région en général », a-t-il souligné.

Chaque année, il espère que de plus en plus d’amateurs s’intéressent à la musique de création. Selon M. Duchesne, ce style a été connu sous plusieurs noms, comme la musique contemporaine, la nouvelle musique ou la musique innovatrice. Dépendamment du parcours de l’artiste, la musique de création pouvait ainsi tirer du jazz, du blues ou de la musique électronique, sans entrée pleinement dans ces grands courants. Il affirme également qu’il y a eu beaucoup d’improvisation.

L’organisation a mis le paquet pour la soirée d’ouverture du festival, avec le spectacle Sept femmes à l’atelier. Sept femmes présenteront leurs différents talents dans des performances solos, originales et uniques. Elles seront à la fois seules et ensemble. « On tenait à souligner que les femmes ont une place très importante dans la musique de création et que ça ne date pas d’hier », a continué André Duchesne. Une des artistes pratique la musique depuis plus de 40 ans ; d’autres représentent la relève.

Le directeur artistique a également très hâte d’entendre le spectacle L’enfant fort, prévu pour le 5 à 7 de fermeture, à l’espace Côté-Cour de Jonquière. Il met en vedette la relève, soit la deuxième génération d’enfants d’artistes qui ont commencé une fanfare dans les années 70. « Les enfants, c’est le futur », a souligné M. Duchesne.

D’ailleurs, le Quatuor Saguenay, Kim Myhr, Symon Henry, et Damian Nison seront aussi présents pour faire découvrir leur musique aux mélomanes.

Le Festival des musiques de création a aussi organisé une nouvelle activité, celle des Midis créatifs. Ces courts spectacles d’improvisation se dérouleront à la bibliothèque de Jonquière. Des virtuoses de la musique performeront devant les amateurs, gratuitement, qui pourront manger leur repas tout en écoutant ces maîtres de la musique. Le duo Rolando-René sera de la partie le jeudi, tandis que Luzio Altobelli montera sur les planches le vendredi.

Les intéressés peuvent se procurer des billets en ligne (cotecour.tuxedobillet.com) ou au bureau du festival, situé au deuxième étage du 4018, rue de la Fabrique, à Jonquière. Il est aussi possible de téléphoner au 418 547-2904.