La deuxième saison de Faits divers se déroule un an après la première. On retrouve Constance (Isabelle Blais) entourée de son équipe, mais aussi Alexandre Goyette, qui trempera dans les affaires de la famille.

«Faits divers» chez les nudistes

CHRONIQUE / J’avais adoré la première saison de «Faits divers», mais je sens que je vais aimer encore plus la deuxième. Une histoire qui mêle meurtre sordide, mafia italienne, camp de nudistes et juifs hassidiques. Du solide boulot pour Constance Forest (Isabelle Blais) et toute son équipe du bureau régional de Mascouche.

L’action se transporte donc dans un camping naturiste, tenu par un couple original, joué par Luc Senay et Chantal Baril, qu’on avait très peu vue depuis Km/h, mais qui fait beaucoup de doublage. Les deux courageux comédiens se montrent souvent dans leur plus simple appareil. Bien qu’on voie souvent les seins de Chantal Baril, la caméra ne montre pas tout, juste assez. Quoique j’ai vu plus de pénis dans un seul épisode de Faits divers que dans deux saisons de Cheval-Serpent!

C’est un réel fait divers, la découverte de trois cadavres dans un camping naturiste de Sainte-Brigitte-des-Saults en 2017, qui a donné cette idée à l’auteure. La productrice Sophie Deschênes chez Sovimage raconte qu’elle a dû changer le lieu de tournage de ces scènes, en raison des tiques, qui auraient pu incommoder sérieusement les acteurs. Les risques du métier vont parfois très loin.

La deuxième saison se déroule un an après la première. Bien qu’on change complètement d’enquête, on retrouve nos deux enquêteurs principaux, Constance et Fred (Émile Proulx-Cloutier), qui vivent désormais sous le même toit, avec toute la famille. Guy Nadon est toujours formidable dans le rôle du père de Constance, qui arbore le kilt lorsqu’il fréquente le camp de nudistes. Constance est toujours appuyée par son fidèle partenaire, Jonas (Maxime Mailloux).

Nous connaissions Sylvain Lauzon (Patrick Hivon), l’ex de Constance, nous connaîtrons maintenant sa famille, qui fraie dans des affaires pas trop catholiques. D’abord, son père Maurice (Roger Léger), propriétaire d’un concessionnaire de voitures usagées. Puis, sa sœur Rachelle (Rachel Graton), qui compte prendre la relève de son père à sa retraite. Or, tout tourne au vinaigre quand Maurice désigne plutôt Jimmy (Alexandre Goyette), le chum de l’autre sœur de Sylvain.

Pour des raisons que vous découvrirez, la mafia sera impliquée dans l’enquête à venir. Parce que Rachelle n’aime pas beaucoup que Tony Cozzolino (Tony Calabretta), chef de la mafia italienne des Laurentides, empiète sur ses plates-bandes. Beaucoup de nouveaux visages dans le clan italien, dont celui de Roman Pagliaro, oui, oui, le fils de Michel Pagliaro, qui forme un duo d’hommes de main pas très futés avec Virgil Serban, les Orsini. Et vous verrez Claudia Ferri, sortie de Lietteville l’an dernier, dans le rôle de leur sœur.

Et pour ajouter à la diversité, on a affaire à une communauté de juifs hassidiques, mécontents de voir des nudistes se promener dans le voisinage. Encore plus de devoir répondre aux questions des enquêteurs – et surtout des enquêteuses! – sur une affaire de meurtre sordide en plein restaurant, la trame principale de cette deuxième saison.

Cette seconde saison, qui commence ce soir (mardi) à 21h, est encore meilleure que la première. Ceux qui étaient rebutés par l’ambiance glauque et le rythme lent rappelant Fargo préféreront aussi ce nouvel opus. Ça bouge plus, on rit énormément même si on parle de meurtres, et les textes de Joanne Arseneau sont savoureux. Même Stéphane Lapointe a vivifié sa réalisation et aime surprendre le téléspectateur. Tous les acteurs sont bons, mais j’ai un faible pour Rachel Graton, très différente de son rôle de Laurence dans Les Simone, et Alexandre Goyette, impayable en beau-frère innocent.

Vous n’avez pas besoin d’avoir vu la première saison pour apprécier la deuxième, puisqu’il ne s’agit pas vraiment d’une suite. D’ailleurs, ne comptez pas sur le retour de Mike Pratt et de l’avocate au congélateur, Anne Dupuis, qu’on imagine derrière les barreaux. Réjouissons-nous: une troisième saison est en préparation.

***

Chefs, dragons et squelettes de retour

Les émissions Les chefs! et Dans l’œil du dragon seront de retour au printemps prochain sur ICI Radio-Canada Télé. L’immortel jeu Des squelettes dans le placard, qui a célébré cet été sa 1000e émission, a quant à lui obtenu son passeport pour une 14e saison l’an prochain. Radio-Canada n’a toutefois pas encore confirmé le retour des talk-shows Les échangistes et Le beau dimanche, mais il est encore bien tôt.

***

Isabelle Richer quitte Enquête

La journaliste Isabelle Richer quitte l’émission Enquête, qu’elle coanimait depuis trois saisons avec Marie-Maude Denis. Elle conserve sa quotidienne de 11h30 sur ICI RDI, en plus d’occuper désormais les fonctions d’analyste judiciaire dans les bulletins de l’antenne. Dans un communiqué, Radio-Canada explique que la décision a été prise d’un commun accord avec la journaliste, qui dit «manquer de temps». Marie-Maude Denis reprendra quant à elle l’animation d’Enquête en solo, le jeudi 20 septembre à 21h, sur ICI Radio-Canada Télé.