La librairie Point de suspension deviendra un lieu de fête, jeudi, avec deux lancements de publications artistiques et une soirée dansante.

Faire la fête parmi les livres

Ce sera la fête, jeudi soir, à la Librairie d’art actuel Point de suspension, du centre Bang, sur la rue Racine à Chicoutimi, qui se transformera en piste de danse après le lancement de deux publications artistiques.

Pour la 7e édition de l’événement Noël en suspension, des rabais allant jusqu’à 30 % sont offerts sur tout l’inventaire de livres, et on retrouve même un bac d’ouvrages à 50 %. Les artistes Magali Baribeau-Marchand et Barbara Garant présenteront le septième numéro du fanzine Lapin Lièvre sur lequel elles ont collaboré, en même temps que sera lancée la quatorzième édition de la revue Zone occupée.

« Qui n’aurait pas envie de profiter d’un rabais de fou sur le livre qu’il a convoité toute l’année ? » résume la responsable des communications Anick Martel, qui souligne que l’inventaire est en constant renouvellement.

Pour rompre avec l’habitude des 5 à 7, le cocktail commencera à 19 h. Il est prévu « de prolonger le plaisir le plus longtemps possible » en adaptant les lieux en piste de danse.

« C’est assez fabuleux de danser dans une librairie. Il y a toute une ambiance. On aime bien l’idée d’organiser un événement de manière non conventionnelle. On reste quand même prudent, on parle de papier autour ! », fait valoir Anick Martel. Elle reprendra d’ailleurs son rôle de DJette lors de la soirée et compte bien s’amuser.

Les amoureux du livre et les proches de la communauté du centre Bang sont donc conviés pour célébrer en vue du temps des Fêtes. 

Ils pourront aussi visiter l’exposition L’apparente simultanéité des étoiles dans le ciel d’aujourd’hui, de l’artiste Laurent Lévesque. Celui-ci présente des oeuvres réalisées entre 2015 et 2017, dont certaines ont été créées durant sa résidence au centre Bang en collaboration avec le Centre de géomatique du Québec. Il en découle un mélange de vidéos, de photographies et de sculptures dans lequel le rapport avec le vide est interrogé, tout en comparant les représentations du ciel nocturne et de l’Internet.

Publications

Dans sa dernière parution, l’équipe de Zone occupée porte un regard critique sur le thème de la réflexion. « Autant celle de schème de pensée que l’idée du reflet que nous renvoie le miroir, qui est rarement la vérité », précise le directeur de la revue, Patrick Moisan. 

En couverture, on peut voir une oeuvre de l’artiste Julien Boily, récipiendaire du prix Créateur de l’année au Saguenay-Lac-Saint-Jean par le Conseil des arts et des lettres du Québec et de la bourse D’Artagnan 02. En plus d’un texte à son sujet, les lecteurs pourront notamment découvrir un dossier spécial dans le cadre des Fêtes du 150e anniversaire d’Alma. Par exemple, on revient sur les Symposiums de sculpture qui se sont déroulés dans les années soixante et qui ont mené à l’élaboration de la loi sur le statut de l’artiste.

« Les contrats, les cachets, tout ça vient de là. Alma était une plaque tournante pour cette réflexion, et c’est aujourd’hui une ville super ouverte, avec l’entretien de son parc d’oeuvres d’art. On y fait référence dans notre websérie sur l’art public », indique M. Moisan.

Pour son septième numéro de Lapin Lièvre intitulé de De près ou de loin, Magali Baribeau-Marchand a colorisé au pastel sec les photographies souvenirs d’un couple allemand trouvées dans une brocante. Elle s’est associée à la Saguenéenne d’origine Barbara Garant qui partage ses confidences poétiques. 

Des exemplaires seront disponibles à la librairie Point de suspension.