Les 54 choristes et les quatre chefs de choeurs monteront sur la scène du Théâtre Banque Nationale à 14 h, dimanche.

Expérience Gospel sort de l’église

Le Choeur Expérience Gospel est impatient de présenter le fruit d’un an de travail. Dimanche après-midi, le choeur, qui est habitué de se produire dans les églises, se déplacera sur la scène du Théâtre Banque Nationale, à Chicoutimi. Une expérience que les musiciens ont bien hâte de partager avec leur public.

« Nous travaillons sur ce spectacle depuis que nous sommes allés à un festival gospel l’an dernier, au New Jersey. Nous sommes plus habitués à offrir des spectacles dans les églises et nous avons très hâte de nous produire dans une grande salle de spectacle ! », a expliqué Patrice Arton, l’un des chefs de choeur du groupe. 

« Nous sommes plus habitués à offrir des spectacles dans les églises et nous avons très hâte de nous produire dans une grande salle de spectacle. »

Patrice Arton

Le choeur offrira ses pièces traditionnelles gospel, mais promet également quelques surprises, notamment l’interprétation de Somebody To Love, de Queen. « Nous voulons offrir un beau mélange entre le gospel traditionnel et le gospel contemporain. 

Les 54 choristes et les quatre chefs de choeurs monteront sur scène du Théâtre Banque Nationale à 14 h, dimanche. Les spectateurs peuvent s’attendre à deux heures de musique, entrecoupées d’un entracte. 

Quelques billets sont toujours disponibles, mais Patrice Arton affirme être ravi de la réponse du public. « Je sais que le parterre est déjà plein, mais il reste quelques billets. Il faut faire vite ! », lance-t-il. 

Bientôt en studio ?

Par ailleurs, le Choeur Expérience Gospel caresse le désir de lancer un tout premier album cette année. « Après nos spectacles, on se fait souvent demander à quel moment nous allons enregistrer un album ! On aimerait beaucoup rentrer en studio et on espère concrétiser ce rêve cette année », a souligné Patrice Arton. 

Le choeur aimerait aussi participer à nouveau à un événement d’envergure gospel comme ç’a été le cas l’an dernier, au New Jersey. « C’était un voyage hallucinant qu’on aimerait beaucoup revivre. Il y a aussi des croisières gospel et le style est particulièrement fort en Europe. On regarde les opportunités, mais il n’y a rien de concret à annoncer encore. Disons que le désir est là, mais c’est parfois plus difficile côté argent », a ajouté M. Arton.