Les Hôtesses d’Hilaire seront en vedette le 19 mars, au Café du Clocher d’Alma. Il s’agira du premier spectacle présenté dans la région depuis la création de la Ligue rock, il y a neuf ans.

Expansion à Alma pour la Ligue rock

Gérant du Québec Redneck Bluegrass Project, Sébastien Collin est très sollicité pendant les quelques mois où le groupe de la région prend la route avec ses compositions. Comme celui-ci ne tourne que l’été, ça laisse du temps à son partenaire pour réaliser d’autres projets, comme celui de la Ligue rock. Cette série de spectacles tenus dans plusieurs villes de la province est de retour pour une neuvième édition, depuis jeudi. L’une des escales sera le Café du Clocher d’Alma, où trois artistes se succéderont sur la scène.

« L’objectif de cet événement consiste à rassembler les diffuseurs qui présentent du rock. Je leur propose des jumelages intéressants, comme celui qui avait réuni Philippe Brach, VioleTT Pi et Joël Martel à Saint-Hyacinthe, l’an passé. Partout, il y a des amateurs de ce genre musical et la scène est riche, pleine de sous-genres qui arrivent à trouver leur public. Il y a le funk love de Choses Sauvages, l’électro des Louanges, la pop d’Hubert Lenoir, entre autres. En plus, les musiciens sont solides et très créatifs. Le niveau augmente », a commenté Sébastien Collin au cours d’une entrevue téléphonique accordée au Progrès.

En plus du groupe Tremblay 73, la chanteuse Poulin, originaire de Saint-Honoré, ouvrira pour les Hôtesses d’Hilaire, au Café du Clocher d’Alma.

Cette année, la liste des participants comprend Grimskunk, Mononc’ Serge, Aut’Chose, Dany Placard, Voivod, Fred Fortin, zouz et Le Rêve du Diable, pour ne mentionner qu’une poignée de noms. Neuf spectacles seront offerts dans six établissements différents et pour la première fois, l’un d’eux se trouve au Saguenay-Lac-Saint-Jean. C’est le 19 mars, à compter de 20 h 15, que la déferlante rock soufflera sur la ville d’Alma. Deux invités de la région ouvriront la soirée, le groupe Tremblay 73, ainsi que la chanteuse Poulin, originaire de Saint-Honoré. Puis, les Hôtesses d’Hilaire feront leurs débuts au Café du Clocher.

« Il y avait de l’intérêt de la part de cet établissement et depuis le temps que je suis associé au Québec Redneck, je sais ce que le public aime dans votre région. Quand j’ai réalisé que les Hôtesses d’Hilaire n’avaient pas joué au Café du Clocher, je me suis dit que ça « fitterait » bien avec ce bastion du rock. À eux seuls, les musiciens qui font partie du groupe sont fous. Et en plus il y a Serge », fait valoir Sébastien Collin en référant au chanteur Serge Brideau, ce personnage hors normes, brillant, drôle, dont les textes apportent une touche d’enchantement à une époque qui en a bien besoin.

Le groupe vient de sortir un album double où figure son opéra rock, mais ce sont les autres enregistrements qui seront exploités le 19 mars. De leur côté, les membres de Tremblay 73 intégreront de nouvelles compositions aux anciennes. Ils sont d’ailleurs à la veille de sortir leur premier disque depuis 2006. Quant à Poulin, elle a impressionné Sébastien Collin lorsqu’il l’a vue aux Francouvertes. « J’ai aimé son style original, sa démarche très artistique. Elle est aussi bien entourée », note le fondateur de la Ligue rock.

Les billets sont offerts au coût très raisonnable de 20 $ et pour réserver, il faut se rendre sur le site de l’événement, à l’adresse www.liguerock.com. Il est trop tôt pour savoir si cette incursion au Saguenay–Lac-Saint-Jean fera des petits, mais le potentiel est bien réel, laisse entendre le promoteur. « Pourquoi pas une fin de semaine au complet, pendant la dixième édition du festival ? On pourrait aller au Vox Populi, au Vieux Couvent et même au Côté-Cour, en plus du Café du Clocher. Il y a plein de possibilités », avance-t-il.