Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Estival jazz et blues: le spectacle Asteria, plus grand que nature

Gabrielle Simard
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
S’évader dans un univers 360 degrés qui vogue entre l’espace, la jungle, l’intérieur d’un piano et des concerts privés à moins de deux mètres de distance... Le tout n’aura jamais paru aussi réel qu’avec le monde virtuel et éclaté d’Asteria. À travers la musique de Vincent Vallières, Alexandra Stréliski, Dominique Fils-Aimé, Daniel Bélanger et Fouki, le spectacle haut en couleur, présenté au Théâtre Palace Arvida du 16 au 19 juin dans le cadre de l’Estival jazz et blues de Saguenay, offre aux spectateurs une expérience individuelle vertigineuse, enveloppante et exceptionnelle.

L’auditeur est muni d’un casque de réalité virtuelle et d’écouteurs qui le transportent, de chanson en chanson, dans un concert privé où s’entremêlent effets visuels, musique et magie.

En étant trimbalé le temps d’un petit spectacle dans le monde imaginaire des auteurs-compositeurs-interprètes, le spectateur en oubliera qu’il ne se trouve pas réellement dans les lieux proposés.

Décrite comme une nouvelle manière de consommer l’art et la musique, Asteria est sans aucun doute à l’avant-garde d’une offre technologique et créative où les arts visuels, la parole et la chanson se joignent pour provoquer une impression où tout semble plus grand que nature.

L’ingéniosité dont a fait preuve l’équipe derrière le concert a permis de transformer une technologie utilisée dans les jeux vidéo en véritable vidéo-clip en trois dimensions.

Les spectateurs utilisent des casques de réalité virtuelle et des écouteurs.

Difficile de résister à l’envie de toucher ce qui est devant soi tant le réalisme est trompeur.

Se tenir devant Dominique Fils-Aimé ou Alexandra Stréliski, voyager sous la mer ou dans une galaxie... tout est possible pour une soirée. Sans remplacer la sensation vibrante d’un concert, la création planante charmera petits et grands par son offre surnaturelle et variée.

Asteria sera présenté les 17, 18 et 19 juin au Théâtre Palace Arvida.

Financement supplémentaire pour le Festival jazz et blues

Le gouvernement du Québec, le ministère du Tourisme et le Conseil des arts et des lettres du Québec ont accordé des montants totalisant une somme de 146 000 dollars au Festival jazz et blues de Saguenay. L’offre musicale variée ainsi que la place donnée aux artistes locaux par le festival ont encouragé le déploiement financier des institutions.

+

UN SPECTACLE DE FLORENCE K S'AJOUTE

Les nouvelles consignes de déconfinement du gouvernement permettront à l’Orchestre Symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean de recevoir Florence K à l’occasion d’un concert sur la Zone portuaire de Chicoutimi, le 26 juin prochain à 19h30.

Pour assister au spectacle extérieur gratuit, les festivaliers devront réserver leurs billets sur le site de l’Estival jazz et blues, via Diffusion Saguenay.

En plus des spectacles de Jesse Mac Cormack le 18 juin, de Steve Hill le 20 juin et de Pascale Picard le 27 juin, deux représentations s’ajoutent également à la programmation, soit Veranda le 17 juin et Bruno Rodéo le 30 juin.