Éric Lapointe retrouvera un coin de pays qu’il connaît bien, le 15 juin, alors qu’il chantera à L’Anse-Saint-Jean. La veille, le public pourra voir Les Trois Accords, qui ont amorcé récemment la tournée de l’album Beaucoup de plaisir.

Éric Lapointe et Les Trois Accords à La Grande Ourse

Éric Lapointe et Les Trois Accords seront les têtes d’affiche de La Grande Ourse, un festival tenu à L’Anse-Saint-Jean, les 14 et 15 juin. Fruit d’un partenariat entre la municipalité, la MRC du Fjord-du-Saguenay, ainsi que les Productions Hakim, la deuxième édition de cet événement sera de retour sur un site voisin du Camping de L’Anse. Près de 6000 personnes y avaient applaudi les groupes 2Frères et Kaïn, ainsi que des invités provenant de la région.

« Cette édition avait été fantastique. Tout le monde avait mis la main à la pâte, ce qui comprend la municipalité, les commerçants et la population. Il y avait une certaine euphorie et à partir du moment où le conseil municipal souhaitait récidiver, il était évident que nous aussi, nous serions intéressés », a souligné le promoteur Robert Hakim, mardi, au cours d’une entrevue accordée au Quotidien.

Le beau temps, jumelé au pouvoir attractif des artistes invités, avait permis au festival naissant de rayonner au-delà du Bas-Saguenay, raconte le maire Lucien Martel. « Il y avait eu un bon achalandage provenant de l’extérieur. Nos deux campings étaient pleins et les commerçants, tout comme nos hébergeurs, avaient fait de bonnes affaires. C’est pourquoi le conseil a accepté, à l’unanimité, de financer la deuxième édition », a indiqué le premier magistrat.

Notons, pour l’anecdote, qu’il a côtoyé Éric Lapointe, il y a quelques années. C’était pendant un séjour d’un mois au village, au cours de l’hiver. « Il habitait dans un chalet situé pas loin du nôtre et avait profité de l’occasion pour écrire les chansons de son prochain album. Nous nous sommes croisés, mais je n’ai pas voulu le déranger », raconte le maire.

Comme l’illustre cette photographie captée l’an dernier, lors du spectacle de 2Frères, la première édition du festival La Grande Ourse s’était déroulée dans des conditions idéales, sous une lune bienveillante.

Le rockeur au cœur tendre a gardé un bon souvenir de L’Anse-Saint-Jean, où il a aussi donné un spectacle au mont Édouard, en compagnie du Quatuor Alcan. « Ces temps-ci, son gérant limite le nombre de spectacles afin de ménager sa voix. Or, dès que j’ai parlé de La Grande Ourse, Éric a accepté sans hésiter. Il connaît la place », fait observer Robert Hakim.

C’est le 15 juin, à 21 h, qu’Éric Lapointe fera son apparition sous le ciel anjeannois, tandis que Les Trois Accords sont attendus le 14. Compte tenu du passage du Grand Défi Pierre Lavoie la veille, la communauté vivra trois journées mémorables. « C’est une belle façon de prolonger la saison touristique. Avant, c’était tranquille à la mi-juin », rapporte Lucien Martel.

Il précise que les 20 000 $ débloqués par la municipalité, de concert avec la MRC, permettront d’assurer la bonne marche du festival, pas juste de payer les artistes. On souhaite que la sécurité sera aussi efficace que l’an dernier, ce qui avait permis à de nombreuses familles d’assister aux spectacles en toute quiétude. Quant au service de navettes, il sera bonifié.

Les gens sont invités à garer leur véhicule au mont Édouard, même s’ils ne résident pas à cet endroit. Ils pourront profiter de ce service, qui est offert gratuitement, pour se rendre sur le site de La Grande Ourse. « C’est une initiative qui a été tellement populaire que la prochaine fois, le nombre d’autobus passera de trois à quatre », explique le maire de L’Anse-Saint-Jean.

Fait à signaler, les passeports et les billets individuels sont disponibles par l’entremise du réseau Réservatech, de même qu’à l’adresse www.festivalgrandeourse.com. Les passeports qui, en fait, sont formés de deux billets dont on peut disposer à sa guise, sont offerts au coût de 30 $. Quant aux billets à l’unité, les prix sont de 15 $ pour Les Trois Accords et de 25 $ pour Éric Lapointe.