Émile Bilodeau a tellement cartonné, le 22 septembre, qu’il donnera deux autres spectacles au Côté-Cour de Jonquière, les 3 et 4 mai. Le jeune chanteur compte parmi les têtes d’affiche de la programmation d’hiver, laquelle compte 17 spectacles.

Entre audace et nostalgie

Dévoilée jeudi soir, la programmation d’hiver du Côté-Cour de Jonquière marquera le retour d’une valeur montante de la chanson, Émile Bilodeau. La demande était si forte, après son premier passage dans la vénérable salle, le 22 septembre, que deux supplémentaires ont été intégrées au calendrier. Celle du 4 mai affiche complet, mais il reste des places pour la représentation du 3.

« Ses textes et ses musiques sont accrocheurs. C’est aussi un artiste généreux avec le public, au sein duquel on retrouve beaucoup d’étudiants des niveaux collégial et universitaire. De surcroît, il a reçu le titre de révélation de l’année au dernier gala de l’ADISQ », a énoncé la directrice de salle, Jade Bradette, jeudi, à la faveur d’une entrevue accordée au Progrès.

Un personnage tout aussi effervescent attirera l’attention, cet hiver, soit l’humoriste Fred Dubé. Il effectuera sa première visite au Côté-Cour le 27 janvier, précédé par une rumeur favorable. « Cet homme est différent de ses collègues parce qu’il pratique un humour engagé. Sa présence ajoute de la diversité à notre programmation », fait valoir Jade Bradette.

Une autre forme d’ouverture tient à la création d’une galerie d’art éphémère au premier étage de l’édifice : l’Espace Côté-Cour. En même temps, le diffuseur jettera un coup d’œil mi-nostalgique, mi-allumé, sur ses 30 ans d’existence, par l’entremise de chanteurs et musiciens avec qui les spectateurs ont développé des atomes crochus.

Parmi ces vétérans, on remarque Mara Tremblay, dont chaque passage constitue un événement. Elle reviendra le 2 mars avec un nouvel album sous le bras, ce qui sera aussi le cas de Dumas, une semaine plus tard. La liste comprend également le groupe Galaxie, dont le prochain opus résonnera les 25 et 26 mai, de même que Philippe Brach et son Silence des troupeaux, à l’affiche les 23 et 24 mars.

« Nous voulions souligner le 30e anniversaire tout en recevant des artistes émergents », explique Jade Beaudette, qui confirme aussi le retour de Salomé Leclerc (11 mai), de même que celui de Luc de Larochellière (6 et 7 avril). Un autre revenant sera Tire le Coyote qui, déjà, est à la veille de faire salle comble en vue de son spectacle présenté le 2 février.

La diversité mentionnée tantôt est illustrée par les soirées jazz qu’offriront le trio Misc (13 avril), ainsi que le duo mère-fille formé par Karen Young et Coral Egan. Elles émanent d’une autre programmation, celle du Festival jazz et blues de Saguenay, et n’ont pas joué au Côté-Cour depuis deux ans. Notons également le retour du Festival des musiques de création, en mai, de même que celui du Clan des mots, pour lequel cinq rendez-vous ont été fixés à compter du 18 janvier.

Au total, la programmation du Côté-Cour comprend 17 spectacles et elle s’inscrit dans la foulée d’un automne relativement faste. « Nous connaissons une super saison, puisque les clients sont satisfaits et les artistes aussi. Je suis ici depuis trois ans et, personnellement, c’est celle que je préfère. En plus, les ventes sont bonnes », décrit Jade Beaudette.