Le producteur et metteur en scène de Hier encore, Maxime Girard, est accompagné d’artistes de cirque qui fouleront les planches du Météore Pub & Spectacles à Dolbeau-Mistassini, du 17 juillet au 17 août.

Du cirque de calibre international

Jonglerie de parapluies, anneaux chinois, chaînes aériennes, roue allemande, trapèze. Le spectacle Hier encore, produit et mis en scène par l’artiste de cirque originaire de Dolbeau-Mistassini, Maxime Girard, sera complètement différent de Hook Up, celui organisé l’an dernier au profit de la Fondation 33.

« Les contenus, les numéros, les artistes, les disciplines, presque tout a changé. Chaque année, je ne peux pas croire que je suis capable d’avoir d’aussi bons artistes de cirque à Dolbeau-Mistassini. Ce sont des gens “bookés” à travers le monde qui viennent ici pour mon projet », souligne Maxime Girard.

Huit athlètes en provenance du Canada, de la Chine, de la France, des États-Unis et même du Mexique monteront sur scène afin d’amasser de l’argent pour aider les victimes d’un traumatisme de la moelle épinière. Ils fouleront les planches du Météore Pub & spectacles du mardi au vendredi, à compter du 17 juillet.

La salle a été réaménagée récemment, ce qui donne la possibilité à Maxime Girard de produire des numéros de plus grande envergure sur la scène principale. À certains moments, il y aura même deux numéros simultanément, l’un dans la partie cabaret et l’autre dans le restaurant.

Un écran géant projetant une image de la scène principale permettra aux spectateurs qui se trouvent plus loin de l’action de voir les artistes en temps réel. À la différence de l’an dernier, les enfants pourront assister au spectacle de la Fondation 33.

« Le spectacle est très près de ma vie personnelle. Le concept, c’est un vieux pianiste qui retrouve son vieux piano sur lequel il jouait dans le temps. Les partitions lui rappellent des souvenirs. Il est nostalgique de tous les moments, qu’ils soient beaux ou laids », précise Maxime Girard.

Le fondateur de la Fondation 33, Maxime Girard, accompagné de Shengnan Pan, une artiste de cirque venant de la Chine.

L’ex-acrobate s’est fracturé les vertèbres lors d’un spectacle de haute voltige au Moyen-Orient en 2013, ce qui l’a laissé tétraplégique. Depuis, il bénéficie d’assurances pour subvenir à ses besoins. La fondation qu’il a créée soutient financièrement et psychologiquement les blessés médullaires et subventionne la recherche médicale sur la moelle épinière.

Déjà, l’organisme a amassé 33 000 $ cette année. Son objectif est de 40 000 $.