DJ Ewik propose des parodies musicales inspirées de l’actualité régionale. Sa pièce SuaBaie suscite actuellement beaucoup d’intérêt.

DJ Ewik, l’artiste derrière SuaBaie

Il porte ses cheveux en pic et compose des parodies sur l’actualité sur des airs connus dans un studio « secret ». DJ Ewik arrive dans le paysage musical régional avec ses pièces qui font sourire et donnent l’impression d’atténuer le froid hivernal.

En congé forcé en raison de problèmes de santé, DJ Ewik a choisi de se faire un cadeau, à l’aube de son 50e anniversaire. Il s’est lancé dans la création de parodies musicales, un projet auquel il songeait depuis une décennie. « Il n’y a plus de parodies musicales depuis des années. Je fais ça pour m’amuser. Créer m’amène beaucoup de plaisir », assure celui qui agit à titre de gestionnaire dans une entreprise de technologies de l’information. 

Il y a quelques semaines, l’auteur-compositeur-interprète a proposé De pas si tôt, une pièce qui traite du départ de l’ex-maire Jean Tremblay sur l’air de Despacito à l’équipe de KYK Radio X. La réaction a été des plus positive. 

Depuis, il collabore régulièrement avec la station de radio. Il a notamment composé J’aime la mairesse sur l’air de J’aime ta grand-mère des Trois accords et Le citoyen prend l’bord, sur un air de Foo Fighters. 

C’est toutefois sa dernière création, SuaBaie, dont les paroles inspirées de l’embarquement des cabanes sur les glaces de la baie des Ha ! Ha ! sont chantées sur l’air de Suavamente, qui suscite le plus d’intérêt. 

« La réaction des gens m’impressionne. SuaBaie, c’est plus fort que je pensais, admet-il. C’est en train de devenir un phénomène viral. En trois jours, j’ai au-delà de 7000 visionnements, ce qui est beaucoup pour notre région. Ç’a dépassé ma parodie sur Despacito, confirme-t-il. Je voulais une “toune” chaude pour réchauffer. C’est un baume pour la population qui a froid. »

DJ Ewik travaille entre trois et quatre heures sur chacune de ses chansons, lesquelles durent environ une minute. Il fait tout lui-même, dans un studio « secret » de La Baie. 

« Ce que je propose, c’est la voix de ce que le monde pense. J’écris très vite les textes et je les enregistre rapidement. Ma force, c’est de saisir l’instant présent. J’ai l’instinct du punch. Mes chansons ont une espérance de vie d’environ deux jours. C’est un peu comme une nouvelle », affirme celui qui pense tourner une vidéo avec des danseurs sur les glaces à La Baie.

DJ Ewik n’a pas l’intention de s’arrêter là. Sa tête déborde d’idées. Il envisage notamment des collaborations avec d’autres artistes et peut-être même un album. « Ce n’est qu’un début », assure-t-il. 

Il devrait également s’inspirer de l’actualité provinciale et fédérale dans le futur. « Quand ça va être le temps des élections, je serai là », promet-il. 

Il est possible de suivre DJ Ewik via sa page Facebook et sa chaîne YouTube Ewik Cover.