Marie-Ginette Guay a retrouvé depuis la semaine dernière son personnage de Rollande, la mère et épouse fictives de François Morency et de Vincent Bilodeau dans<em> Discussions avec mes parents.</em>
Marie-Ginette Guay a retrouvé depuis la semaine dernière son personnage de Rollande, la mère et épouse fictives de François Morency et de Vincent Bilodeau dans<em> Discussions avec mes parents.</em>

Discussions avec mes parents: Marie-Ginette Guay en mode COVID

Lentement mais sûrement, les plateaux de télévision reprennent vie après une trop longue pause au goût de leurs artisans. Pour son plus grand bonheur et celui de ses compagnons de travail, Marie-Ginette Guay a retrouvé depuis la semaine dernière son personnage de Rollande, la mère et épouse fictives de François Morency et de Vincent Bilodeau dans Discussions avec mes parents.

Incontournables règles de la Santé publique obligent, la comédienne de Québec a été contrainte à s’habituer à un tournage en mode COVID, à commencer par le port de la visière lors des répétitions. Celui du masque n’est pas obligatoire pour les comédiens puisque leur maquillage serait altéré, a-t-elle indiqué au Soleil, lundi, de la pause du dîner, dans un studio de Ville de LaSalle, à Montréal. En revanche, la vingtaine de membres de l’équipe technique, dont le réalisateur Pascal L’Heureux, doivent le porter.

«Il faut prendre le temps de s’habituer, de ne pas oublier sa visière quand on quitte notre roulotte, par exemple. Il faut faire attention, on a avantage à faire ça bien parce qu’il ne faudrait pas que quelqu’un tombe malade. C’est sûr que ça ajoute un petit stress, mais il y a quelqu’un pour nous avertir si on est trop proches (les uns des autres).» En l’occurrence un technicien qui se promène avec un bâton d’un mètre pour faire respecter la proverbiale distanciation.

Histoire de ne pas trop dénaturer le concept de l’émission, les comédiens ont droit à quelques scènes où ils peuvent se toucher, mais pas plus d’une quinzaine de minutes par jour au total. Lundi matin, par exemple, la comédienne et ses compagnons de plateau ont tourné une scène de bousculade dans un escalier. On comprend que dans les circonstances, il était impossible de conserver ses distances.

La comédienne est persuadée que toutes ces contraintes ne seront nullement perceptibles à l’écran pour les téléspectateurs. «Ils n’y verront que du feu», glisse-t-elle, précisant que le réalisateur peut aussi jouer d’artifices avec des prises de vue d’un angle différent. 

Le tournage de Discussions avec mes parents, qui en sera à sa quatrième saison, se déroulera en deux blocs, d’abord jusqu’au 13 août, ensuite du 21 août au 15 septembre. «On tourne dans le désordre. Les premiers épisodes devraient être terminés vers le 13 août.»

Au final, mentionne Marie-Ginette Guay, l’immense bonheur pour tous les membres de l’équipe de se retrouver, après ces longs mois d’incertitudes, vaut bien toutes ces contraintes. «C’est très différent, mais tout le monde est tellement heureux de se revoir et de travailler. On a tous eu peur que ça ne marche pas. Finalement, c’est possible.»