Phil Desgagné a été réélu à la présidence du conseil d’administration de Diffusion Saguenay.

Diffusion Saguenay: Phil Desgagné réélu président

Phil Desgagné a été reconduit à la présidence du conseil d’administration de Diffusion Saguenay, un organisme qui possède maintenant plus d’indépendance et qui ne relève plus de la Ville.

En juillet 2018, à la suite de l’enquête demandée par Josée Néron sur la gouvernance de Promotion Saguenay, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (anciennement le MAMOT) émettait quelques recommandations concernant la composition des conseils d’administration de certains organismes paramunicipaux, dont Diffusion Saguenay.

Des changements ont depuis été apportés aux règlements du diffuseur et producteur de spectacle.

« On ne relève de personne. Actuellement, on est un groupe autonome et aujourd’hui, on a élu un nouveau conseil d’administration composé de neuf personnes », lance M. Desgagné.

Diffusion Saguenay, selon ses nouveaux règlements, ne choisit plus les membres qui forment son C.A. En plus de deux élus municipaux délégués par Saguenay (Raynald Simard et Carl Dufour), on y retrouve dorénavant une personne provenant de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay (Isabelle Boivin), du monde de l’enseignement supérieur (Éric Émond du Cégep de Chicoutimi) et du milieu de la culture (Rémi Lavoie de La Pulperie). Le portrait est complété par Phil Desgagné lui-même et par trois membres de l’ancien conseil d’administration, qui ont été réélus pour assurer une certaine continuité.

Sans que les budgets croissent, Diffusion Saguenay présente maintenant plus d’événements que l’an dernier.

« On a travaillé très très fort, on a renoué des liens avec Québec Issime », affirme M. Desgagné, pour expliquer l’augmentation des représentations.

Phil Desgagné n’avait toujours pas de bonnes nouvelles à donner sur la rénovation du Palace, cette salle d’Arvida fermée depuis bientôt cinq ans, mais il demeure positif.

« Le dossier devrait se régler dans les prochains jours ou les prochaines semaines », croit le président.