Le maître de cérémonie Jean-Michel Anctil a brillamment livré la dernière mouture de la programmation 2018-2019 de Diffusion Saguenay

Diffusion Saguenay dans la cour des grands

Le tapis rouge trônait devant le Théâtre Banque Nationale (TBN) à l’occasion du dévoilement de la programmation 2018-2019 de Diffusion Saguenay, mercredi, et pour cause. Le principal diffuseur culturel saguenéen, qui avait confié les rênes de la soirée à l’humoriste Jean-Michel Anctil, a fignolé une offre artistique totalisant 126 spectacles, dont plusieurs en partenariat, voire en coproduction. Des prestations sont venues pimenter la soirée, où de judicieux choix en chanson, danse, humour et variétés ont été présentés.

La directrice du marketing et de la programmation de l’organisme, Claudine Bourdages, a qualifié de « grosse » cette programmation qui mise sur une offre actuelle, variée et très éclectique. Bien que l’humour y occupe une place de choix, la chanson n’est pas en reste et les amateurs de théâtre, de danse et même les plus jeunes trouveront grand plaisir dans les découvertes qui leur sont proposées, dans une foule de salles de spectacles saguenéennes. Parmi les grosses productions, le théâtre musical Belles-sœurs de René Richard Cyr, adapté de l’œuvre de Tremblay, côtoiera le spectacle Slav, dirigé par l’Ex Machina de Robert Lepage mettant en scène Betty Bonifassi. De nombreux humoristes, dont Louis-José Houde, François Bellefeuille, Simon Leblanc et Michel Barrette, seront de passage plusieurs fois dans l’année, question de sustenter le plus grand nombre. L’aspect musical est loin d’être en reste, avec des noms comme Guylaine Tanguay, Christophe Maé, Émile Bilodeau de même que The Barr Brothers.

La chanteuse country Guylaine Tanguay a offert un avant-goût de son plus récent spectacle.

Œuvres majeures
Certaines productions majestueuses et multidisciplinaires débarqueront à Saguenay au cours des mois à venir, notamment le spectacle Corps Amour Anarchie, présenté en exclusivité le 26 octobre, qui marque le 100e anniversaire de naissance de Léo Ferré. Chorégraphies, textes et chansons seront au rendez-vous, avec notamment Alexandre Désilets, Catherine Major et Bia comme interprètes. Dans la même lignée, Amsterdam, une comédie musicale où se côtoient les chansons de Jacques Brel, sera à l’affiche le 13 avril. Edmond de Rostand sera aussi revisité avec son intemporelle de la pièce Cyrano de Bergerac, laquelle sera défrichée et présentée dans une version de 90 minutes. Le classique shakespearien Le songe d’une nuit d’été débarquera aussi à La Baie le 1er mars. Enfin, la Ligue nationale d’improvisation (LNI) envahira pour deux soirs le TBN, les 20 et 21 mars. François-Étienne Paré et Sophie Caron ont d’ailleurs donné un avant-goût fort apprécié de cet art devant un bon nombre de spectateurs réunis mercredi soir.

Lumière sur la région
Diffusion Saguenay innove en plaçant à l’horaire deux compagnies de ballet régionales, en l’occurrence le Ballet contemporain du Nord (École Florence Fourcaudot) et le ballet Synergie (Prisme culturel) ; ce dernier offrira une version de Peter Pan qui saura plaire à toute la famille, tout comme le feront Nicolas Noël et Atchoum le clown. Parmi les partenariats régionaux, celui avec l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean (OSSLsJ) occupe une place de choix dans l’offre du principal diffuseur, notamment par la présentation d’une symphonie avec Klô Pelgag ; la série Découvertes OSSLSJ promet aussi d’être envoûtante : harpe, piano et classique seront au rendez-vous.

Claudine Bourdages, directrice de la programmation et du marketing chez Diffusion Saguenay, était emballée par cette nouvelle programmation.

Plusieurs soirées s’avèrent audacieuses et courues : le très médiatisé théâtre de vérité J’aime Hydro sera en salle le 23 février, et le spectacle de danse Texte-moi, présenté dans le cadre des Journées de la culture (28 septembre), marquera.

« Cette année, vraiment, l’offre en théâtre et en danse est grandie. On s’est engagé à présenter beaucoup de chansons, sans toutefois diminuer l’humour. On a aussi misé sur de grandes œuvres, majestueuses, qui sont à la hauteur de nos salles », s’enthousiasme Claudine Bourdages.

Il est possible de réserver dès maintenant les sièges de nombreux spectacles via la billetterie de Diffusion Saguenay.

Phil Desgagné s’est exprimé pour la première fois en tant que président de Diffusion Saguenay, mercredi.

+

UN NOUVEAU PRÉSIDENT

Le lancement de la programmation 2018-2019 a été l’occasion pour Phil Desgagné de faire une première apparition publique en tant que président de Diffusion Saguenay, à la suite du départ de Me Pierre Mazurette. Celui qui occupait la fonction de vice-président a salué le travail de son collègue. « Il a relevé le défi de diriger le conseil d’administration avec rigueur et passion. Merci d’avoir été ce modèle », a clamé d’entrée de jeu le chroniqueur sportif. Il a profité de cette tribune pour souligner les partenariats croissants de Diffusion Saguenay, de même que les liens avec les autres diffuseurs qui collaborent afin de donner au public « une offre qui nous rend fiers ».