Karelle Tremblay, qui campe le personnage principal du dernier film de Sébastien Pilote, La disparition des lucioles, était présente en Allemagne lors de la remise de prix du Festival international de films de Mannheim-Heidelberg.

Deux prix en Allemagne pour La Disparition des lucioles

La Disparition des lucioles revient d’Allemagne avec un nouveau prix et une mention en poche. Le film de Sébastien Pilote a remporté le Talent Award en plus d’être choisi comme coup de cœur par les exploitants allemands de salles de cinéma dans le cadre du Festival international de films de Mannheim-Heidelberg.

Le festival, qui se déroulait du 15 au 25 novembre, a dévoilé l’identité de ses lauréats samedi. L’actrice Karelle Tremblay, qui campe Léonie, personnage central du film, était sur place pour recevoir les honneurs.

Le film de Sébastien Pilote, qui a été présenté à cinq reprises entre le 20 et le 24 novembre, a séduit le jury du festival de cinéma, un des plus vieux au monde, par l’originalité de sa narration.

Le Talent Award est remis à un film d’une durée minimale de 70 minutes doté d’une narration non conventionnelle. Il permet de récompenser une performance d’acteur, de scénariste ou de réalisateur exceptionnelle.

« Cette année, nous avons choisi un film qui raconte de façon inhabituelle une histoire ordinaire, l’amour romantique entre un homme et une femme. Au lieu d’opter pour le chemin facile, le film parle élégamment des hauts et des bas d’une amitié entre un homme et une femme. Le film est exceptionnel dans la façon dont il maîtrise le passage à l’âge adulte », affirme le jury dans ses commentaires.

« C’est toujours plaisant de recevoir un prix. Je suis content, surtout des mots du jury. Ça fait plaisir », assure le réalisateur saguenéen à qui l’on doit également Le vendeur et Le démantèlement.

Les dirigeants de salles ont pour leur part accordé une mention spéciale au film qu’ils ont décrit comme « un film qui gagne son public avec légèreté, humour subtil, tendre mélancolie et le meilleur “air drummer” de l’histoire du film. Un film avec lequel on tombe en amour. »

« Les exploitants de salles de cinéma choisissent un film qui mériterait d’être présenté en salles. C’est plaisant aussi comme mention », confirme Sébastien Pilote.

Même si le réalisateur a choisi de demeurer à la maison pour travailler sur son prochain projet, La Disparition des lucioles poursuit sa route. Il sera présenté au Festival de films de Whistler cette semaine, ainsi qu’au Festival de films de Turin en Italie vendredi.

Rappelons que le film a également remporté le prix du meilleur long-métrage canadien au Festival international du film de Toronto (TIFF), et qu’il a valu à l’actrice Karelle Tremblay le prix Tokyo Gemstone Award au 31e Tokyo International Film Festival. Il a également été présenté en ouverture du Festival de cinéma de la ville de Québec. Il a été projeté à Karlovy Vary, au Haïfa Film Festival en Israël, ainsi qu’au Chicago Film Festival.