Alexandre Kichenin estime avoir été en mesure de mettre à profit les compétences acquises dans le cadre du cours de Techniques d’intégration multimédia afin de créer un premier jeu vidéo.

Des élèves créent des jeux vidéo surprenants

Une quinzaine de nouveaux jeux vidéo pour cellulaire, tablettes et Internet ont été créés par les étudiants de deuxième année en Techniques d’intégration multimédia du Cégep de Jonquière.

Julien Bergeron n’est pas peu fier de ses étudiants. Il a mis en place une méthode d’enseignement différente afin de les amener à créer un jeu vidéo et tous ses élèves sont parvenus à obtenir des résultats surprenants.

Chaque jeu est interactif, il comporte une mission et quelques tableaux. Les jeux sont le fruit d’une trentaine d’heures de travail réalisées dans le cadre scolaire. En 19 ans d’enseignement, c’est la première fois que l’enseignant obtient de tels résultats.

L’enseignant Julien Bergeron est très satisfait des résultats obtenus dans le cadre d’un cours du programme Techniques d’intégration multimédia. Tous les étudiants sont parvenus à créer un jeu vidéo.

« Pour certains, le résultat est exceptionnel. J’avais déjà tenté un projet similaire il y a deux ans, mais je n’avais pas obtenu ces résultats. Ça prend nécessairement un projet qui les intéresse pour y arriver. La satisfaction d’avoir une bonne note ne suffit pas », affirme celui qui forme des spécialistes Web depuis 19 ans.

L’enseignant a utilisé la méthode de pédagogie inversée. Au lieu d’expliquer chaque étape de façon détaillée, il a lancé des défis à ses élèves. « J’ai expliqué les blocs fondamentaux, puis je leur ai lancé des défis qui ont permis d’acquérir les connaissances pour réaliser le travail de session. »

Jamais il n’avait obtenu des jeux si achevés. « J’obtenais des jeux sans interactivité. Cette fois, tous les étudiants ont un résultat satisfaisant. Même ceux pour qui ç’a été plus difficile ont reçu le support des autres pour avancer. »

Christopher Harvey a créé Bambouto, un jeu dans lequel on doit franchir des obstacles afin de réussir différents niveaux.

Pierre-Olivier Tremblay a créé Warped, un jeu dans lequel un personnage se promène dans une caverne où il doit tirer sur des cibles pour ouvrir des portes qui lui permettent d’avancer.

« Je suis un peu surpris de voir ce que je suis arrivé à faire avec le moteur de jeu », affirme-t-il avec satisfaction.

Alexandre Kichenin a créé Sky Samurai, jeu dans lequel un personnage monte de plus en plus haut pour récupérer des diamants qui lui permettent de cumuler des points.

Pierre-Olivier Tremblay est surpris de voir ce qu’il est parvenu à créer dans le cadre de son cours.

« J’ai réussi à faire plus que ce à quoi je m’attendais. C’est la première fois que je réalise un jeu. Le projet permet de mettre les acquis ensemble. C’est comme si on possédait de petites pièces de puzzle et que là, on réussissait nous-mêmes à les assembler. C’est une fierté », témoigne-t-il.