Le conseiller municipal Carl Dufour et la mairesse de Saguenay, Josée Néron, se sont associés à la directrice générale du festival REGARD sur le court métrage au Saguenay, Marie-Élaine Riou, pour annoncer que des films sélectionnés dans le cadre de cet événement ont été mis en ligne par la ville. Les abonnés des bibliothèques publiques peuvent les visionner gratuitement.
Le conseiller municipal Carl Dufour et la mairesse de Saguenay, Josée Néron, se sont associés à la directrice générale du festival REGARD sur le court métrage au Saguenay, Marie-Élaine Riou, pour annoncer que des films sélectionnés dans le cadre de cet événement ont été mis en ligne par la ville. Les abonnés des bibliothèques publiques peuvent les visionner gratuitement.

Des courts métrages de REGARD en ligne gratuitement

Les abonnés des bibliothèques municipales de Saguenay peuvent maintenant visionner des courts métrages et des séries Web possédant une forte empreinte régionale. Sélectionnées par le festival REGARD, ces oeuvres sont désormais accessibles gratuitement, ont confirmé les deux partenaires, jeudi, à la faveur d’une rencontre de presse virtuelle.

Pour explorer ces documents, il suffit de se rendre à l’adresse bibliothèque.saguenay.ca. Une trentaine de titres ont été mis en ligne et, d’ici au début de l’été, le nombre devrait atteindre la centaine. « Je suis fière que ce projet ait pu voir le jour à Saguenay, la ville de REGARD. Les gens ont besoin de culture, de divertissement », a fait valoir la mairesse Josée Néron.

De son côté, Marie-Elaine Riou, directrice générale du festival, précise que parmi les courts métrages, on retrouve ceux qui ont été projetés cette année, lors de la soirée régionale. Rappelons qu’au lendemain de cette séance très fréquentée, l’édition 2020 avait pris fin abruptement en raison de la crise sanitaire. Il a fallu annuler le reste de la programmation, tout en coordonnant le rapatriement des invités internationaux.

Elle a également signalé que les films ajoutés prochainement remonteront loin dans le temps, jusqu’aux origines de REGARD. « On verra l’évolution du court, perceptible au niveau technique, mais surtout en ce qui touche les histoires, le scénario. Ça témoigne de la professionnalisation qui s’est développée au fil des ans », note Marie-Elaine Riou, heureuse de mentionner que les cinéastes dont les oeuvres seront diffusées par la Ville recevront une compensation.

Signe que l’équipe commence à panser ses plaies, deux mois après le mauvais sort dont elle a été victime, la directrice générale confirme qu’il y aura une 25e édition et invite les cinéastes du Saguenay-Lac-Saint-Jean à soumettre des projets. Elle et ses camarades auront aussi la joie de retourner dans leurs quartiers, lundi. Les Ateliers TouTTout, où ils nichent depuis longtemps, font partie des lieux qui rouvriront leurs portes en raison de l’assouplissement des normes gouvernementales.

Bibliothèques fréquentées

Toujours lors de la rencontre de presse, il a été question du service de prêt offert depuis la fin d’avril par les bibliothèques publiques de Saguenay. Cette initiative, qui permet aux abonnés de réserver des documents physiques, puis de les récupérer en demeurant à l’extérieur des bâtiments (à pied ou en auto, le système fonctionne tout autant), s’est révélée très populaire.

Le nombre de documents qui ont circulé de cette manière s’est élevé à 8834, entre le 24 avril et le 22 mai. Ajoutons que plus de 2000 dépôts ont été effectués, ainsi que 149 livraisons à domicile, une option offerte à ceux qui ne peuvent se déplacer. « C’est un projet gagnant », croit Josée Néron, une opinion que partage Carl Dufour. « Nous avons fait un bon coup, tout en étant des précurseurs à l’échelle du Québec, raconte-t-il. On ne reçoit que de bons commentaires. »