Jean-Philippe Blondeau, membre du Club de photo Chicoutimi, propose neuf clichés issus de ses expéditions dans différents déserts à la Biliothèque de Chicoutimi.

Des clichés des déserts

Le désert est aride, peu accueillant. Mais le sable, la chaleur, la lumière et l’horizon offrent des spectacles splendides. Le Club de photo de Chicoutimi propose une série de clichés qui présentent les beautés des déserts à la Bibliothèque publique de Chicoutimi. Une façon pour le public de suivre le photographe Jean-Philippe Blondeau dans une expédition qui l’a mené du Chili jusqu’au Nevada.

Le Club de photo de Chicoutimi utilise l’espace d’exposition dont il dispose pour présenter l’exposition Dé’Zert, jusqu’au 3 décembre. Jean-Philippe Blondeau, urgentologue à l’Hôpital de Chicoutimi, s’est mis à la photographie il y a trois ans. Depuis, il allie sa passion de la photo à celle du voyage. 

L’exposition présentée réunit neuf clichés qui ont été pris en autant de lieux désertiques. Leur auteur a eu accès à certains des points de vue en quelques minutes de marche, d’autres ont nécessité des expéditions «quasi himalayennes», lors de voyages effectués au cours des dernières années. 

Visiblement, le désert le fascine. «La lumière y est splendide. Il peut être glacé ou une vraie fournaise. Les arbres se font rares et l’horizon se perd à l’infini. Parfois extérieur... souvent intérieur. Tout comme la haute montagne et l’océan, le désert nous fascine par l’absence. Absence de bruit, d’ombre, d’humains, d’eau, d’animaux. Mais celui qui prend le temps de le connaître y reviendra, aspiré par le silence et les paysages surnaturels, écrit-il. Pour sa luminosité, mais également pour cette sensation de quiétude et de solitude. L’envie d’être en retrait de tout, le temps de reprendre son souffle.»

Le membre du Club de photo de Chicoutimi propose notamment le magnifique cliché d’un ciel étoilé capté au parc naturel de la Valley of Fire, au Nevada. 

Sur une autre photo, un véhicule roule sur le sol sec du désert d’Atacama au Chili. Le cliché a été capté lors d’une expédition de cinq jours «à la recherche de geysers, de volcans et de plages de borax», décrit-il. 

Le photographe propose aussi un coucher de soleil sur le mont Charleston au Nevada, où les Joshua Trees, ces hybrides arbre-cactus, sont mis en évidence. 

Souvent, le ciel bleu contraste avec les sols ocre.

Une photo est présentée en noir et blanc. Elle met en scène Salar de Uyuni, un immense désert de sel de Bolivie. 

Avec Dé’Zert, qui met en lumière la végétation, le ciel et les vastes étendues, c’est un court voyage dans le désert que le photographe propose aux visiteurs de la Bibliothèque de Chicoutimi, au moment même où ici, le froid s’installe.