La 45e édition de Festirame a pris son envol avec la musique de la formation Les chiens de ruelle

Départ canon pour la 45e édition de Festirame

Pour les huit jours à venir, la ville d’Alma carburera à la musique, aux compétitions de rames et aux nombreuses activités offertes dans le cadre de Festirame. C’est avec des airs plus que rythmés que la 45e édition a pris son envol, vendredi soir, à Place Festivalma. Banjo, gumboot et les classiques de la formation Les Colocs ont meublé le vendredi soir.

La foule s’est amenée, dans un flot continu, au coeur de l’arène festive qu’est Place Festivalma. Année après année, le site semble presque impossible à emplir. Et pourtant, en l’espace de quelques dizaines de minutes, c’est mission accomplie pour une énième soirée.

D’ailleurs, l’installation surprend ceux qui en sont à leur première visite. En début de spectacle, les membres de la formation Les chiens de ruelle ont fait référence, avec humour, à la similitude du site avec Pompéi.

La soif se faisait sentir sur scène dès la fin de la première chanson. Le rythme soutenu, les échanges avec les foules et les fameuses gorgées avec la foule auront été présents du début à la fin de cette première partie.

Les accents bluegrass de la formation formée à Tadoussac auront permis de réchauffer le public lors de cette soirée qui était clairement la plus froide des derniers jours. Impossible de rester insensible à cette musique rapide, aux harmonies et à la présence de banjo.

Près de 20 personnes occupaient la scène lors des premières chansons du spectacle Les retrouvailles de Mike Sawatzky.

Les Colocs, toujours présents
Il y a quelque chose de familier à entendre la musique du regretté André Dédé Fortin au Lac-Saint-Jean. Encore plus, lorsque Jason Hudon, artiste d’ici, se charge de l’interprétation. Le spectacle Les retrouvailles de Mike Sawarzky nous a offert le meilleur des deux mondes alors que Jason Hudon interprétait le répertoire des Colocs.

La performance a débuté en force avec une prestation de gumboot. Une dizaine de danseurs se sont exécutés en introduction de Passe-moé la puck. C’est à cet instant, avec près de vingt personnes sur scène que la 45e édition de Festirame a littéralement pris son envol. Et c’est à ce moment que le ton a été donné pour le reste de la soirée.

Des décennies plus tard, la musique des Colocs opère toujours. La magie semble éternelle. Il y a quelque chose dans le grain de la voix de Jason Hudon qui rappelle André Dédé Fortin. Son interprétation est efficace sans jamais tomber dans la pâle copie. Heure de tombée oblige, il a été malheureusement impossible de participer au reste de cette fête musicale.

Jason Hudon avait le plus grand des plaisirs à performer devant les siens à Alma.

La journée de samedi sera aussi intense qu’attendu alors que se tiendra la traditionnelle compétition de rames de 42 km. Cette année, une dizaine d’équipe sera en action. Leur arrivée est prévue vers 14 h au Centre villégiature Dam-en-Terre. En soirée, DJ Jello assurera la première partie des 2Frères.