21 gun salute, hommage à AC/DC, a ouvert les festivités de la 29e édition de Jonquière en musique.

Départ canon pour Jonquière en musique

La 29e édition de Jonquière en musique a profité d’un climat et d’une foule rêvés, jeudi, alors que le groupe-hommage à AC/DC, 21 gun salute, a utilisé les rythmes entraînant de la légendaire formation australienne pour un départ canon.

Malchanceuse depuis les deux dernières années quant à la température, l’organisation de Jonquière en musique a profité jeudi d’une chaude soirée d’été pour lancer les festivités à la place Nikitoutagan. Le groupe Dixcover, dont les membres proviennent de la région, a réchauffé la foule avec des reprises tirées du répertoire grunge alternatif, notamment Pearl Jam. L’énergique chanteuse a dynamisé une foule jusque-là clairsemée, mais qui répondait bien aux succès s’enchaînant coup sur coup.

Beaucoup avec peu 
Le directeur général de l’organisation, Alain Tremblay, affichait fierté et accomplissement, surtout en ce qui a trait à la programmation, mais aussi à l’aspect éco-responsable de l’événement. « Malgré un budget amputé, on réussit à livrer une programmation audacieuse, répondant à tous les goûts. Notre virage au niveau du développement durable nous amène aussi des économies », lance l’organisateur, qui précise que toutes les premières parties des spectacles ont été confiées à des formations régionales, à l’exception d’Antoine Mainville, qui a tout de même remporté le Festival de la chanson de Saint-Ambroise cette année. Jointe antérieurement, la présidente du comité exécutif Jennifer Brassard affichait un enthousiasme évident. « Je suis toujours stupéfaite de voir à quel point on réussit à livrer 12 jours de musique avec si peu de moyens. Tous les spectacles sont gratuits, et conséquemment accessibles à tous », a précisé la femme d’affaires d’Arvida.

La belle soirée d’été a sans doute contribué à l’ambiance et la bonne réponse du public, au parc de la Rivière-aux-sables.

Courant explosif
Dès l’arrivée de 21 gun salute, l’auditoire avait considérablement grossi aux abords de la Rivière aux Sables. Les artistes, dont le chanteur et le guitariste étaient vêtus à la manière de Young et Johnson, ont rapidement donné le ton avec Back in black. Un certain aspect visuel empruntait à l’univers d’AC/DC, des canons étant placés de chaque côté de la scène. La foule s’est rapidement laissé transporter par les mélodies contagieuses et les vers d’oreille du groupe très connu.

La formation régionale Dixcover a brisé la glace de la 29e édition de Jonquière en musique.