Steve Dallaire et Mélanie Villeneuve tiendront la troisième édition du Salon du disque de Saguenay, le 7 octobre. Ce sera l’occasion idéale pour se procurer des vinyles neufs ou usagés en visitant les 19 kiosques regroupés à la salle des Chevaliers de Colomb du secteur Rivière-du-Moulin, à Chicoutimi.

De l'engouement pour le vinyle

Nourri par les nostalgiques, ainsi que les jeunes amateurs de musique pour qui les supports numériques ne constituent qu’un pis-aller, l’engouement pour le vinyle ne se dément pas. C’est donc avec la conviction que les gens seront au rendez-vous une nouvelle fois que le cofondateur du Salon du disque de Saguenay, Steve Dallaire, s’apprête à tenir la troisième édition de cet événement.

Une fois de plus, ceux qui souhaitent faire le plein de galettes noires sont conviés à Chicoutimi, plus précisément à la salle de Chevaliers de Colomb nichée à l’intérieur de l’église Saint-Isidore (108 rue des Ormes, secteur Rivière-du-Moulin). C’est samedi qu’ils convergeront à cet endroit et, même si l’horaire indique que les portes seront ouvertes de 10 h à 18 h, les plus pressés — et ils seront nombreux — voudront entrer dès 9 h.

Cette option est offerte en retour d’une somme de cinq dollars, soit trois de plus que le prix régulier. Ceux qui s’en prévaudront auront la chance d’écumer en premier les 19 stands regroupés dans le local. « L’an passé, 200 personnes ont profité de cette opportunité. Il y avait un “line-up” incroyable », a raconté Steve Dallaire au cours d’une entrevue accordée au Quotidien.

L’événement avait attiré 500 amateurs, soit le même nombre qu’en 2015. Or, lui et sa partenaire au sein de Pôle Rock Production, Mélanie Villeneuve, anticipent une progression cette fois-ci. « Nous nous attendons à une grosse journée. Nous devrions accueillir 700 personnes et déjà, nous pouvons confirmer qu’il y aura une quatrième édition. Peut-être qu’à ce moment-là, nous devrons penser à grossir », laisse entrevoir le promoteur.

Des disques neufs seront disponibles et, bien sûr, les collectionneurs auront la chance de se procurer des vinyles usagés. Ceux-ci seront vendus par quelques particuliers, des gens dont l’unique ambition consiste à écouler leurs albums. La majorité des kiosques seront cependant tenus par des habitués de ce genre d’événement.

« Ces gens font le circuit des festivals semblables au nôtre, au Québec et en Ontario. Il y aura des disques rock, mais aussi du classique, du jazz et du métal. Quant aux visiteurs, l’année dernière, leur âge oscillait entre 7 et 77 ans. J’ai vu des jeunes de 12 ans, par exemple. Ils avaient les yeux dans l’eau après avoir acheté un album de Judas Priest », rapporte Steve Dallaire.

Fait à noter, il sera possible de tester ses achats en se rendant au stand de Musique Avant Tout, où une table tournante sera disponible. Le salon comptera également sur la présence du disquaire Sunrise, dont une succursale se trouve au centre commercial Place du Royaume. Il servira aussi de lieu de diffusion pour l’émission Les légendes du rock, proposée par la station KYK Radio X.