Silence, on tourne, à la polyvalente des Quatre-Vents de Saint-Félicien.

De gros noms pour le tournage de Samuel Thivierge

Gilbert Sicotte, Jacynthe René et Jean-Carl Boucher sont au nombre des comédiens qui se joignent à la nouvelle aventure du Félicinois Samuel Thivierge.
La polyvalente des Quatre-Vents de Saint-Félicien a pris des airs de cinéma, mercredi, alors que l'équipe de Samuel Thivierge a tourné tout au long de la journée.
Le jeune homme de 26 ans vient de débuter le tournage de son second long métrage, dont le titre provisoire est Identités. Une brochette de 50 acteurs fera partie de la distribution.
Sicotte incarnera le personnage principal du film. Rappelons qu'il avait aussi incarné le personnage principal du film d'un autre cinéaste de la région, soit dans Le vendeur de Sébastien Pilote. Une vedette internationale sera aussi de la partie, mais l'acteur, producteur et réalisateur souhaite faire durer le suspense avant de dévoiler son identité. «Pour le moment, c'est un secret», a déclaré le grand manitou du film, entre deux séquences de tournage.
La polyvalente des Quatre-Vents de Saint-Félicien s'est convertie en immense plateau de tournage, mercredi. Toute l'équipe de production y a capté plusieurs scènes. Quelque 125 jeunes de l'institution scolaire ont eu la chance d'agir en tant que figurant. Les élèves du secondaire étaient tout sourire. Quelle fierté pour eux de faire partie du film, qui devrait prendre l'affiche à l'automne 2017.
Selon plusieurs, le jeune Samuel Thivierge est voué à un brillant avenir dans le monde du cinéma.
Les acteurs Samuel Thivierge et Jean-Carl Boucher, en plein tournage. Boucher a joué dans le film 1981 et sa suite 1987. Il a été connu aussi pour son rôle de Diego Molina dans l'émission <em>Tactik</em> diffusée à Télé-Québec. Samuel Thivierge a joué un rôle important dans le film d'action chinois <em>Wolf Warriors</em>. En 2014, il a été possible de voir premier long métrage, <em>La fille du Martin</em>.
Depuis La fille du Martin qui est sorti en 2014, Samuel Thivierge a mis les bouchées doubles pour trouver du financement en prévision du tournage de son nouveau bébé, mais en vain. Il a frappé à toutes les portes et ses demandes sont tombées lettre morte.
«Le fait de tourner à Saint-Félicien me permet de trouver des moyens alternatifs pour avoir une grande valeur de production. Nous avons un coup de pouce des gens de la place en matière de biens et services. Il s'agit d'une aide inestimable», a mentionné Samuel Thivierge. En plus de produire et réaliser le film, ce dernier incarnera le rôle de Christopher.
«Mon long métrage présente l'histoire d'un jeune homme qui a provoqué une certaine situation familiale. Il désire reconstruire ce qu'il a fait et utilise le chemin qui n'est peut-être pas le meilleur. Il se sauve de son patelin pour découvrir la grande ville et fait la découverte d'un personnage méchant qui lui montre les côtés plus sombres de l'humain. Il rencontre ensuite une femme qui l'amène à recentrer ses valeurs», a raconté le jeune artiste.
L'oeuvre de Samuel Thivierge est basée sur un scénario déjà existant, dont il a fait l'acquisition des droits. «J'ai tout changé. C'est totalement réécrit et librement inspiré. J'ai aussi connecté mon film avec l'événement qui a récemment affecté ma famille. Cet événement me permet d'avoir une compréhension profonde des émotions des acteurs.»
En effet, un clin d'oeil sera aussi effectué en lien avec la saga dans laquelle est plongée la famille de Samuel Thivierge depuis la vente de la Pourvoirie des Laurentides à Maxime De Varennes. La fraude et le vol d'identité seront des thèmes exploités.
Plusieurs endroits de Saint-Félicien et de la région accueilleront l'équipe du jeune Félicinois de 26 ans, dont le tournage se poursuit jusqu'au 22 octobre. Toute l'équipe se transportera ensuite à Montréal.