Martine Husereau a fondé son atelier de couture, Husereau Atelier, il a trois ans à Saint-Honoré afin de se consacrer à sa passion. Elle fait partie de la soixantaine d’artisans qui accueillent le public au Salon des métiers d’art et terroir jusqu’à dimanche, à l’hôtel Le Montagnais, à Chicoutimi.

De designer graphique à couturière

Toute jeune, Martine Husereau prenait plaisir à fabriquer elle-même ses sacs à main, une passion qui l’a suivie toute sa vie. Elle y consacre aujourd’hui son quotidien, après avoir décidé de troquer son métier de designer graphique pour sa machine à coudre en fondant Husereau Atelier, à Saint-Honoré.

Trois ans après avoir tout mis de côté pour lancer son atelier de couture, Martine Husereau propose maintenant une variété de sacs fourre-tout et de coussins de yoga entièrement fabriqués à la main, à partir de tissus recyclés.

Martine Husereau confectionne des sacs fourre-tout qui se veulent à la fois résistants et pratiques.

Celle qui fait partie de la soixantaine d’exposants au Salon des métiers d’art et du terroir du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui se termine dimanche, à l’hôtel Le Montagnais, à Chicoutimi, aura également sa place au Salon des artisans de Québec, au début du mois de décembre.

Native de Sainte-Anne-des-Plaines, dans les Laurentides, elle s’est établie dans la région il y a une quinzaine d’années, lorsqu’une opportunité d’emploi s’est présentée à elle chez Devinci. Designer graphique, elle affectionnait la conception de design de maillots de vélo. Aujourd’hui, elle n’a d’ailleurs pas délaissé totalement ses premières amours et remplit encore à l’occasion quelques contrats pour des clubs de vélo.

Au fil de ses différents contrats et des années, elle continuait à coudre des sacs, comme passe-temps. La voyant porter ses créations, certains clients lui passaient des commandes. Une cliente lui a un jour lancé une phrase qui ne l’a pas laissée indifférente.

«Une notaire, pour qui je faisais les normes graphiques, m’a dit: ‘‘Ça ne te tenterait pas, de te lancer?’’ [...] Là j’ai fait: ‘‘Wow, je n’avais pas pensé que je pouvais faire ça!’’», laisse tomber l’artisane autodidacte.

Après s’être initiée au yoga, la couturière a eu l’idée d’ajouter la confection de coussins de yoga à ses créations.

Du sac fourre-tout au coussin de yoga

Il n’en fallait pas plus pour qu’elle se lance dans ce nouveau défi, dans lequel elle a investi temps et énergie tout en s’occupant de ses deux jeunes enfants, âgés aujourd’hui de 5 et 6 ans.

Elle s’est initiée au yoga pendant cette même période, ce qui lui a aussi donné l’idée de créer des zafus, des coussins ronds de méditation. Ces coussins, qu’elle rembourre d’écailles de sarrasin biologique, peuvent aussi être utilisés par des enfants pour jouer par terre.

«Avec d’autres profs de yoga, j’ai développé d’autres concepts», poursuit la couturière, rencontrée mercredi alors qu’elle finalisait l’installation de son kiosque.

De là est né le coussin de yoga en demi-lune. «Je suis en train de me faire connaître dans le monde du yoga, de la méditation et de la relaxation», partage celle qui dit adorer sa vie en région.

Ces coussins, qui prennent place aux côtés des sacs fourre-tout dans son kiosque, sont conçus dans le but d’être polyvalents et faciles d’entretien, tout en étant décoratifs. Une même philosophie qu’elle applique dans la confection de ses sacs fourre-tout.

Les projets sont nombreux pour l’artisane, dont les confections sont notamment disponibles dans les boutiques de Twist, à Chicoutimi, à Arvida et à Baie-Saint-Paul. Entre autres projets, elle aimerait transmettre sa passion en donnant des ateliers visant à initier les personnes seules à la couture, afin de briser l’isolement.