Dany Nicolas sera en spectacle deux soirs cette semaine dans la région, en première partie d’Aut’Chose. Il sera le 23 à Saint-Prime et le 24 à Alma.

Dany Nicolas s’offre un retour aux sources

S’il roule sa bosse en solo depuis peu, l’auteur-compositeur-interprète Dany Nicolas, qui sera en visite deux soirs au Lac-Saint-Jean cette semaine, n’est pas un nouveau venu dans l’industrie de la musique pour autant.

Celui qui a fait ses premiers faits d’armes musicaux avec Sagapool, un groupe de musique du monde qui a déjà été récompensé d’un Félix pour Album de l’année – instrumental, fait maintenant carrière seul. Il propose une musique folk, dont les influences rock et grunge ne sont pas bien loin.

« Je fais de la chanson. Je m’intéresse beaucoup à la poésie et aux textes qui amènent une réflexion. Je m’accompagne avec une guitare électrique en spectacle. C’est un peu plus sale que sur mon disque », affirme Dany Nicolas, à propos de sa musique.

D’aussi loin qu’il se souvienne, Dany Nicolas a composé de la musique, comme s’il était « possédé ». Il a toujours écrit des paroles et des chansons, mais il a décidé de les assumer et de les présenter sur scène récemment. Il s’offre un retour aux sources, en quelque sorte.

« J’ai étudié en musique. J’ai fait toutes sortes de styles. J’ai écrit de la musique pour des documentaires et plein d’affaires comme ça. Dans les dernières années, j’avais envie de revenir à la base. Le texte, accompagné d’une guitare, je me rends compte que c’est vraiment ma passion », lance-t-il.

Dany Nicolas a d’ailleurs sorti un premier album, Dommage à Gary, l’automne dernier.

Dany Nicolas sera en spectacle deux soirs, cette semaine, dans la région, en première partie d’Aut’Chose. Il sera le 23 à Saint-Prime et le 24 à Alma.

Dans cet opus, il « endommage » la musique de Rémo Gary, un artiste français qui a croisé sa route au Festival de la chanson de Tadoussac.

Cette rencontre a été déterminante pour Dany Nicolas.

S’il ne compte pas pouvoir vendre des dizaines de milliers de copies de ce premier disque, le chanteur voudrait qu’il rejoigne les bonnes personnes.

« Je ne sais plus trop combien de disques on peut écouler aujourd’hui. J’aimerais qu’il se rende dans les oreilles de ceux qui ont de l’intérêt pour la chanson qui est le contraire de la pop. Que le plus possible, ça fasse son chemin. »

Avec Aut’chose

Dany Nicolas assurera la première partie du mythique groupe Aut’Chose à deux reprises, cette semaine. L’auteur-compositeur-interprète sera d’abord au Vieux-Couvent de Saint-Prime, le 23 janvier, en compagnie de la bande menée par Lucien Francoeur. Ils récidiveront le lendemain à Alma, à la Boîte à Bleuets.

S’il trouvait ce mariage un peu étrange au début, celui qui a fait des études en génie mécanique croit maintenant qu’il est approprié.

« Mon gérant s’occupe aussi d’Aut’Chose. Il trouvait que ça fittait, qu’on avait le même genre de textes. J’avais des doutes. Je ne croyais pas être à ma place quand je faisais la première partie d’un gros band de rock, all-star, avec des membres de Voivod, mais curieusement, ça fonctionne, affirme Dany Nicolas. Je me rends compte que les gens aiment ça, assister à un show solo, avant de recevoir une décharge. »