Qui bougera fait appel aux danseurs de la région qui veulent démontrer leur talent.

Danseurs amateurs recherchés

Les danseurs amateurs de la région auront une occasion en or de démontrer leur talent en avril. Le spectacle Qui bougera est à la recherche de participants qui devront s’affronter devant des professionnels reconnus du milieu.

Le spectacle transpose sur scène un concept qui s’inspire des dance battles, ces compétitions de danse urbaine dans lesquelles s’affrontent des virtuoses du break dance ou du hip-hop. Lors de Qui bougera, les meilleurs danseurs amateurs feront équipe avec de vrais danseurs professionnels et se disputeront la victoire dans une compétition de chorégraphies improvisées.

Le soir de l’événement, les danseurs amateurs feront une première prestation devant un jury. Les juges choisiront huit participants et les jumelleront avec des professionnels. Les équipes devront ensuite rivaliser d’adresse pour obtenir la faveur des juges dans des « batailles » où les styles de danse se mêlent.

S’il faut posséder une certaine connaissance de la danse pour participer à cette compétition amicale, il n’y a pas de limite d’âge pour s’inscrire. Tous les styles de danse peuvent aussi être mis en valeur lors de ces soirées.

Proximité

Pour celui qui est l’instigateur de ces batailles de danse, Simon Ampleman, l’objectif est de créer une proximité entre les différents styles de danse. Il désire aussi rapprocher les danseurs et le public.

« Ça fait cinq ans déjà que l’on présente Qui bougera. J’en ai vu de toutes les couleurs et je suis passé par toute une gamme d’émotions. Un homme âgé de 40 ans nous a impressionnés. On a déjà eu un enfant de 7 ans qui s’est rendu très loin dans la compétition. Des danseurs de tous les calibres peuvent gagner. Un danseur de salsa s’est déjà essayé avec succès », explique M. Ampleman.

Il espère, avec cette formule inspirée de la danse de rue, démocratiser la danse. « Les jeunes qui font de la danse, ce n’est pas nécessairement ceux qui viennent voir les spectacles. Avec Qui bougera, on peut montrer qu’il y a d’autres choses qui existent. »

Les danseurs sont accompagnés pendant tout le processus. Avant de passer aux choses sérieuses, des ateliers préparatoires sont organisés pour apprivoiser la danse improvisée.

La musique est sélectionnée par un disc-jockey, qui lance de petits défis aux participants tout au long de la soirée. « La commande, c’est d’aller dans la plus grande diversité possible », précise Simon Ampleman.

« On essaie de déstabiliser positivement les danseurs. Le but, ce n’est pas de faire des démonstrations physiques et athlétiques, mais quelque chose qui est plus poétique. »

Inscriptions

Les inscriptions peuvent être faites via le site Web d’Objectif scène (objectifscène.com). Il en coûte 10 $ pour s’inscrire. Le grand gagnant recevra une bourse de 500 $.

Le spectacle Qui bougera s’arrêtera le 4 avril, à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière. Les danseurs se déplaceront ensuite au Lac-Saint-Jean pour deux soirs. Les artistes se produiront à la Salle Michel-Côté d’Alma le 5 avril et termineront cette courte tournée le lendemain, à Dolbeau-Mistassini.

La troupe Ample Man Danse sera aussi à Saint-Prime le 3 avril pour présenter le spectacle Dansons, un événement qui revisite de manière actuelle la danse en ligne.