Fred Fortin et ses musiciens ont offert toute une prestation au Vieux Théâtre de La Baie jeudi soir. Après le succès remporté par l'album Ultramarr, l'auteur-compositeur-interprète transporte les pièces sur scène de façon efficace.

Dans l'univers unique de Fred Fortin

Fred Fortin et ses musiciens en ont mis plein les yeux et les oreilles aux spectateurs rassemblés au Vieux Théâtre de La Baie jeudi soir. Peu de jeux de lumière, peu d'interventions entre les pièces, peu d'artifices. Que la musique. Mais quelle musique !
ltramarr, cinquième album solo de Fred Fortin, salué par la critique, lui a valu le Félix d'Auteur ou compositeur de l'année au dernier gala de l'ADISQ. Sur scène, il prend une nouvelle dimension tout aussi intéressante, transportant le public dans un univers unique, un ailleurs rarement visité.
Jeudi, l'auteur-compositeur-interprète a amorcé la soirée avec Oiseau, premier titre qui figure sur Ultramarr, paru en mars 2016. Puis le public a notamment eu droit à 10 $, Douille, Tapis noir et Tête perdue, toutes issues du même album, ainsi qu'à une petite incursion dans Plastrer la lune, sorti en 2009. 
Fred Fortin parcourt le Québec depuis deux décennies. Vingt années se sont écoulées depuis la sortie de Joseph Antoine Frédéric Fortin Perron. Aussi bizarre que ça puisse paraître, l'auteur-compositeur-interprète de Saint-Prime en était tout de même à un premier passage en sol baieriverain. « Merci pour cette fantastique soirée. C'est la première fois, malgré mon âge avancé, qu'on vient ''icitte''. Faut croire que notre carrière n'était pas rendue là. Ça marche fort à La Doré par exemple », a-t-il rigolé, visiblement heureux d'être de passage dans sa région.
Fred Fortin sait s'entourer et il en tire profit. Avec ses quatre musiciens, notamment son complice Olivier Langevin, il propose un spectacle sans flaflas où toute la place est réservée aux notes. Il donne d'ailleurs l'occasion à chaque musicien de se faire valoir. Chacun prend visiblement plaisir à s'exécuter sur scène, un peu comme on l'imaginerait le faire au cours d'un ''jam'' entre amis. François Lafontaine au clavier s'éclate sur son instrument et offre notamment un solo qui à lui seul vaut le détour. 
Après 1 h 10 de prestation, Fred Fortin et ses acolytes ont quitté la scène. Les cris et les applaudissements de la foule les ont vite convaincus de réapparaître pour offrir quelques pièces supplémentaires.
« Si vous voulez du rock, manifestez-vous », a lancé Fred Fortin. Il n'en fallait pas plus pour que tout le monde se lève et que les musiciens se fassent plaisir avec Vénus de Gros Mené.
Ailleurs dans la région
Fred Fortin sera en spectacle vendredi soir au Vieux Couvent de Saint-Prime et à la Boîte à Bleuets d'Alma samedi. Comme les billets se sont tous envolés, ceux qui désirent le voir en spectacle dans la région devront patienter jusqu'au 4 novembre prochain, alors qu'il montera à nouveau sur la scène de la Boîte à Bleuets d'Alma.