Le groupe Creedence Clearwater Revisited ouvrira le Festival des Bières du Monde de Saguenay, le 18 juillet, à l’occasion d’un spectacle présenté sur la Zone portuaire de Chicoutimi. Comprenant deux membres de Creedence Clearwater Revival, il interprétera tous les succès de cette formation légendaire.

Creedence Clearwater Revisited, de retour après 12 ans

Le groupe Creedence Clearwater Revisited reviendra dans la région, 12 ans après avoir donné un spectacle mémorable au centre-ville d’Arvida. Comptant dans ses rangs deux membres originaux de Creedence Clearwater Revival, le bassiste Stu Cook et le batteur Doug Clifford, il participera à la première soirée du Festival des Bières du Monde de Saguenay, le 18 juillet, sur la Zone portuaire de Chicoutimi.

Complété par le chanteur et guitariste Dan McGuinness, le multi-instrumentiste Steve Gunner et le guitariste Kurt Griffey, le combo reprendra les nombreux succès de CCR créés au tournant des années 1960 et 1970. Son spectacle est prévu pour 22 h, tandis que la première partie, assurée par l’artiste country Irvin Blais, commencera aux alentours de 21 h.

Le spectacle du 18 juillet, à Chicoutimi, sera le deuxième du groupe Creedence Clearwater Revisited dans la région. Il s’est produit en 2007, à Arvida, devant 6000 personnes rassemblées au carré Davis.

« Irvin Blais est excité d’ouvrir pour CCR, surtout qu’à l’origine, il croyait que c’était lui, la tête d’affiche, et qu’on avait trouvé un groupe hommage pour amorcer la soirée. Quand il a su que deux membres originaux seraient présents, ça l’a impressionné », a raconté le directeur général du Festival des Bières du Monde, Robert Hakim, lors d’une entrevue accordée au Quotidien.

C’est aussi lui qui avait amené Creedence Clearwater Revisited dans la région, au temps où il dirigeait le Théâtre du Saguenay. Cette organisation avait noué un partenariat avec Jonquière en musique afin de présenter un spectacle extérieur au carré Davis, à Arvida. « Il était venu 6000 personnes, ce soir-là, et j’étais tombé sur le cul en voyant les gars jouer. Ils avaient fait tous les “hits” », se souvient le promoteur en faisant allusion à des classiques tels Hey Tonight, Green River et Up Around The Bend.

Doug Clifford, membre original de Creedence Clearwater Revival, se produira l’été prochain, à Chicoutimi.

Ce n’est pas d’hier qu’il souhaite réinviter CCR. Le problème est que cette formation est très en demande aux États-Unis, donnant jusqu’à 200 spectacles par année. Pour venir au Québec, elle veut se produire deux fois, au minimum, une condition qui sera remplie grâce à la Fête du lac des Nations, un événement tenu à Sherbrooke. « C’est CCR qui a établi leur record d’assistance. C’est devenu leur groupe chouchou », souligne Robert Hakim.

Il mise sur CCR pour attirer de 6000 à 7000 personnes sur la Zone portuaire, ce qui mettra la table pour la 11e édition du Festival des Bières du Monde, tenue du 18 au 21 juillet. C’est mercredi que l’ensemble de la programmation sera dévoilée et sans ouvrir son jeu, autrement que pour confirmer la venue de CCR, le promoteur affirme que les choix ont été effectués en respectant la politique établie l’an passé.

Le bassiste Stu Cook a fait partie des deux moutures de CCR, soit Creedence Clearwater Revival et Creedence Clearwater Revisited.

« Nous avons aimé l’idée de proposer trois spectacles mettant à l’honneur des genres musicaux différents, de la pop avec Sean Paul, du rock avec Three Days Grace et du rock classique avec Éric Lapointe. Cette formule avait bien fonctionné, surtout que nos passeports sont constitués de billets détachables. On peut facilement les partager », fait valoir Robert Hakim.

Il précise que la vente des passeports débutera mercredi midi, une opération confiée à Reservatech. Les noms des autres artistes invités seront annoncés un peu plus tôt, par voie de communiqué, et le promoteur affiche une belle confiance en pensant à l’impact qu’aura CCR. « Ce groupe rejoindra autant les amateurs de rock, de folk ou de country. Tout le monde connaît ses chansons, les jeunes comme les plus vieux. En ajoutant Irvin Blais, c’est sûr qu’on va frapper fort », anticipe le patron des Bières du Monde.